Avant d’épouser un homme ou une femme, il y a une multitude de choses à savoir. Parce qu’ils n’ont pas pris le temps de chercher à connaître en profondeur et qu’ils ont accordé plus de temps que nécessaire aux choses superficielles, de nombreux couples ont fini par se déchirer. Pourquoi le mariage se solde-t-il souvent par un échec, y compris chez les chrétiens ? Parce que dans ce projet, plusieurs facteurs ont malheureusement été négligés par beaucoup. Voici donc quelques clés et sujets de réflexions pour vous aider à faire le bon choix !

Commençons par établir deux bases primordiales pour quiconque souhaite s’engager dans le mariage. Si ces deux notions sont bien comprises et assimilées, alors vous pourrez aller plus loin !

Première base : le mariage est un acte hautement spirituel et doit être compris comme tel. Comme toutes les choses spirituelles, il obéit lui aussi aux principes et règles spirituelles.

Deuxième base : le mariage est une opération de fusion : deux personnes bien distinctes et bien différentes se mettent ensemble pour former un tout harmonieux. Le résultat d’une telle fusion est une nouvelle entité : ils deviennent alors un (Genèse 2 :24).

A partir de ces deux fondements essentiels que nous avons posés, bâtissons maintenant notre projet. Si le mariage concerne trois personnes à savoir Dieu, moi et l’autre, comment faire un choix qui satisfera les trois protagonistes ? Voyons ensemble comment faire notre choix.

La rédac’ vous recommande :
– Le livre Le mariage de Timothy Keller pour comprendre toute la spiritualité cachée derrière mariage, une lecture essentielle pour quiconque aspirer à une union solide et durable !

1) Etre tous les deux chrétiens, est-ce une obligation ?

En tant que croyants, nous savons que le mariage est une alliance aux yeux de Dieu, et toute alliance constitue un principe inviolable. Avant de vous lancer dans une relation et de vous engager, vous devez vérifier si cet homme ou cette femme est dans l’Alliance. Abraham avait fait jurer à son serviteur Eliezer de ne prendre aucune femme étrangère pour son fils Isaac (Gen 24 :2). Pourquoi ? Parce qu’il voulait une femme qui était dans l’Alliance afin de préserver la bénédiction que Dieu lui avait promise, ainsi qu’à sa postérité. Les personnes qui ne connaissent pas Christ n’ont aucune obligation envers Dieu, elles ne sont pas régies par les mêmes principes spirituels que les croyants. Par conséquent, épouser une personne inconvertie, c’est s’exposer à un combat entre les ténèbres et la lumière et à des frictions au quotidien par rapport à certains choix de vie. De plus, la parole de Dieu, nous le déconseille fortement (2 Corinthiens 6:14). N’hésitez pas à lire notre article sur le mariage inter-religieux pour plus de précisions sur le sujet !

2) Ne pas se fier aux apparences

Beaucoup de personnes vont à l’église mais ne sont pas converties pour autant ! Dans l’église, on trouve de tout : l’ivraie et le bon blé. Ne vous fiez donc pas au fait que la personne assiste régulièrement aux cultes et autres activités de l’église. Vérifiez la profondeur de sa conversion et les fruits spirituels qu’il/elle porte. Comment ? En priant ! On le sait, la première impression que l’on a de quelqu’un est importante. Mais on peut aussi se tromper quelques fois : quelqu’un de timide et de discret, peut avoir une apparence froide sans l’être pour autant. Si vous avez des valeurs, vous ne permettrez jamais à quelqu’un de vous approcher n’importe comment et de vous faire la cour de façon charnelle, avec légèreté, désinvolture, ou de façon déplacée (blagues, allusions sexuelles etc..)  ! Si vous voulez bâtir sur des choses spirituelles, alors, cette personne devra avoir le langage adéquat et faire preuve de respect.

Lorsque l’on commence à fréquenter quelqu’un, on est comme sur un petit nuage et tous les défauts de l’autre sont sublimés à nos yeux. On oublie que ce n’est pas forcément la réalité et que l’autre est dans un jeu implicite de séduction ! Vous devez donc dépasser les apparences pour aller en profondeur. La Bible dit que nous ne connaissons personne selon la chair (2 Corinthiens 5 :16). Dieu seul est capable de vous révéler qui est la personne que vous avez en face de vous, et pour cela vous devez prier avec ferveur et détermination.

Beaucoup de personnes mettent la charrue avant les bœufs. Elles négligent la prudence et la prière et commencent à fréquenter la personne avant d’avoir obtenu le feu vert de Dieu. Elles acceptent les rendez-vous au restaurant, passent de longues heures au téléphone ensemble, alors qu’elles ne sont pas sûres de l’issue de la relation. Si vous faites cela, sachez que vous risquez de faire naître des sentiments pour la personne dans votre cœur et de créer un attachement dont vous aurez du mal à vous défaire si les choses tournent mal. Si un frère ou une sœur vous exprime ses sentiments, écoutez-le/la, et ensuite allez prier, en gardant vos distances. Vous devez éviter tout rapprochement avant de savoir si c’est bien lui ou elle.

A lire aussi :  5 clés pour se préparer au mariage dans le célibat

3) Que faire des signes que j’ai reçus ?

Il ou elle est venu vous déclarer ses sentiments et depuis vous rêvez, vous cherchez des signes, le pasteur vous a donné une prophétie…bref, toutes les planètes s’alignent en faveur de votre bonheur ! Mais à vrai dire, quoi de plus normal que de rêver de quelqu’un qui vous a déclaré sa flamme, surtout si il ou elle vous plaît ? Votre cerveau s’est mis en branle et votre libido aussi : rien de très spirituel là dedans ! Quant aux prophéties du pasteur, abstenez-vous de leur accorder la moindre importance, car sur un sujet aussi vital que le mariage, Dieu ne peut s’adresser à une tierce personne et vous laisser dans le flou ! Si c’est la personne que Dieu a prévue pour vous, Il vous le révélera de façon personne. On ne se marie pas par prophétie ! Le Seigneur n’est pas insensé, mais nous, nous le sommes quelquefois ! Se marier à coups de rêves ou de songes a provoqué plus d’une fois des catastrophes sans nom ! Vous pouvez interroger ceux qui l’ont fait ! Le mariage n’est pas une loterie : vous devez savoir quel genre de personne vous voulez épouser et avec qui vous voulez bâtir votre vie.

4) Quelle vision pour la famille ?

Vous devez connaître la vision que votre futur a pour la famille : s’il n’en a pas, où compte-t-il vous emmener ? L’homme est le sacrificateur du foyer. En principe, il reçoit la direction de Dieu, mais la femme peut également connaître cette direction. La vision correspond au modèle biblique de famille que vous voulez bâtir ensemble, au fonctionnement de votre foyer et aux valeurs que vous voulez transmettre à vos enfants. Rares sont les croyants à débattre de ces choses avant le mariage. La vision doit être comprise, choisie et non subie. Sinon, sachez que ce n’est pas la bonne personne. Ne bradez pas vos valeurs au profit de choses moins importantes que celles-là. Si votre futur préfère passer plus de temps dans des banalités que dans les choses spirituelles et qu’il fuit tout ce qui ressemble à la prière et aux partages bibliques que vous lui proposez, sachez que vous ne pourrez jamais rien bâtir de sérieux. Prier ensemble contribue à l’unité spirituelle.

5) Famille et origines

Le mariage, c’est aussi une alliance de famille. La femme ne reçoit pas de l’homme qu’un nom, mais également une nouvelle identité et un héritage spirituel. Beaucoup de mariage ont échoué à cause des désaccords familiaux mais aussi de l’implication de la famille au sein du couple. Etes-vous bien accepté au sein de la belle-famille ? Si non, qu’allez-vous faire pour que les choses s’arrangent ? Quelle est la place que votre futur conjoint accorde à sa famille ? En cas de mariage mixte, êtes-vous prêt à en assumer les conséquences ? Toutes ces questions doivent être débattues avant une quelconque décision.

6) Critères et valeurs

Nous connaissons tous le dicton  »Qui se ressemble s’assemble » et il n’est pas toujours faux… Vous devez savoir qu’il est primordial que votre futur conjoint corresponde aux critères et valeurs que vous vous êtes fixés. Le physique n’est pas tout car la beauté s’estompe avec l’âge. Vous devez avant tout miser sur les qualités intérieures, comme la douceur, l’humilité, la bonté, la générosité etc…Mais d’un autre côté, le spirituel n’est pas tout également ! Lorsqu’ Adam a vu Eve, ses yeux pétillaient ! Ceci pour vous dire que vous devez aussi épouser quelqu’un qui vous plaît, que vous aimez, et avec qui vous êtes prêt à passer le reste de votre vie. L’unité de l’âme, tout comme l’intimité émotionnelle ou physique sont aussi importantes.

Vous devez connaître les idéologies de votre futur partenaire de vie : ses goûts, ses valeurs etc…Beaucoup de personnes se sont réveillées aux côtés d’un assassin, d’un sorcier, d’un incestueux ou d’une femme extrêmement égoïste, et là, le rêve s’est brisé en mille morceaux. Certaines personnes avaient telle conception de la vie, l’autre pas, d’autres voulaient un certain nombre d’enfants, et l’autre n’en voulait pas, d’autres encore rêvaient d’être missionnaires et l’autre n’envisageait pas de passer sa vie au bout du monde…Toutes ces choses sont importantes et constituent votre vision de la vie ! Elles doivent être discutées avant et non après le mariage. N’épousez pas quelqu’un qui a des vues trop éloignées de vos valeurs. S’il est vrai que l’autre est là aussi pour nous compléter et que nous n’épousons pas notre moi, il y a un minimum à attendre : vous êtes là pour bâtir ensemble et pour cela, il vous avoir des points communs.

A lire aussi :  10 phrases à ne jamais dire à ses parents !

7) Un passé pleinement assumé

L’honnêteté et la transparence sont capitales dans une relation. Découvrir que votre conjoint a un enfant d’une précédente union ou qu’il a fait de la prison peut sérieusement chambouler votre vie ! Vous devez tout savoir de votre conjoint et rien ne doit être tabou. Cacher certaines informations pour ne pas perdre un  »bon parti » est fortement déconseillé, tout comme utiliser le mensonge et autres moyens détournés pour arriver à vos fins. Cela ne sera pas à votre avantage et fera fuir l’autre dès qu’il en sera informé. Vous devez savoir qui vous épousez et le choix de le faire en dépit d’un passé pas très  »propre » n’appartient qu’à vous. Soyez vrai et honnête !

8) Culture, caractère et éducation

La question du caractère et de l’éducation est importante dans le choix du conjoint. Etes-vous prêt à vivre avec quelqu’un qui ne sait absolument pas gérer sa colère ou dit des mots grossiers ? Eh oui ! De nombreux croyants n’arrivent pas encore à se défaire de certaines habitudes néfastes et autres travers issus parfois d’une éducation laxiste ou inappropriée. Quelquefois, cela tient à la culture de la personne qui peut différer de la vôtre. Quelle vision a-t-il de la femme ? Quelles sont les choses qu’elle considère comme indispensables chez un femme ?

9) La sexualité

La question de la sexualité est un excellent moyen de savoir si vous avez affaire à quelqu’un de sérieux et de spirituel ou à quelqu’un de charnel. Lorsque la relation est suffisamment avancée (les fiançailles par exemple), vous pouvez commencer à parler de votre vision de la sexualité. Ceci est capital, car c’est la deuxième cause de divorce chez les couples. De façon générale, fuyez toute personne qui voudrait vous pousser à entrer dans les relations sexuelles avant le mariage sous prétexte qu’il faut  »essayer » ou tester votre  »compatibilité amoureuse » (1 Corinthiens 6 :18). Il existe de très bons livres chrétiens sur le sujet que vous pouvez découvrir ensemble et qui vous aideront à construire votre vie intime selon les valeurs bibliques.

La rédac’ vous recommande :
– Le livre Attends-moi, sur les joies de la pureté sexuelle dans les relations amoureuses.

10) L’argent

L’argent est une autre source importante de division et de divorce chez les couples. Vous devez connaître le rapport de votre futur conjoint à l’argent et le tester sur le sujet. Est-il cigale ou bien fourmi ? A-t-il des dettes ? Est-elle une accro des jeux d’argent ? Priez et demandez au Seigneur de vous révéler tout ce qui est caché et Il le fera. De nombreux couples vivent un véritable calvaire car l’un avait caché à l’autre l’état de ses finances. Sachez qu’une fois mariés, ses dettes deviendront vos dettes. Dieu ne veut pas que ses enfants soient trompés et c’est votre responsabilité de prier.

***

En matière de mariage, Dieu nous laisse libres. Quel que soit notre choix, Il le respectera. Que le mariage soit contracté entre croyants ou entre incroyants, il reste valable aux yeux de Dieu, mais sachez que le but premier du mariage chrétien, tel que le Seigneur l’envisage, est de perpétrer son Alliance et Lui donner une postérité spirituelle. Ce genre de mariage bénéficie d’une faveur divine particulière. Le choix du conjoint est simple et compliqué à la fois : tout dépend de ce que nous voulons bâtir. Ceux qui veulent mettre Dieu au centre de leur mariage lui confieront leur choix et sacrifieront leur désir personnel sur l’autel de Sa volonté. En effet, nous savons que Dieu veut le meilleur pour nous, or le meilleur pour Dieu n’a pas forcément le même sens pour nous. Son langage peut quelquefois nous étonner ! D’autres à l’inverse choisiront en fonction de leurs affinités, et Dieu peut aussi valider leur choix, mais ils devront en assumer les conséquences quoi qu’il arrive ! Si nous voulons le meilleur, nous devons faire preuve de discernement et aller au-delà des apparences et même de nos émotions. L’amour est patient (1 Corinthiens 13) et non passion. La prière et le discernement de l’Esprit sont nos meilleurs alliés dans ce choix qui est celui de toute une vie !

La rédac’ vous recommande :
– Le livre Ce que j’aurais aimé savoir avant de me marier qui vous fournira les clés essentielles que chacun devrait connaître avant d’aspirer au mariage.
– Le livre Ce que chaque homme attend d’une femme / Ce que chaque femme attend d’un homme qui étudie les attentes des femmes et des hommes dans le domaine des relations amoureuses !

SHARE