En 2 Timothée 4, l’apôtre Paul écrit : « J’ai combattu le bon combat, j’ai achevé la course, j’ai gardé la foi. Désormais la couronne de justice m’est réservée; le Seigneur, le juste juge, me la donnera dans ce jour-là, et non seulement à moi, mais encore à tous ceux qui auront aimé son avènement« . Quelle foi ! Paul avait cette intime conviction qu’après sa mort, il serait aux côtés du Seigneur. Pourtant, cet apôtre n’était pas parfait. Comme nous, il lui arrivait de pécher, mais cela ne l’a pas empêché de confesser et de croire profondément qu’il irait au ciel. Selon vous, peut-on faire preuve d’une telle assurance en son Salut ou un doute persistera-t-il toujours ?