Un jour on s’aime, le lendemain on se déteste, telle est la dynamique des relations parents-enfants. Bien malheureusement, lorsque les tensions sont trop fortes et que les vases éclatent, nous en venons parfois à agir de façon irréfléchie et à prononcer des phrases blessantes. On dit alors que les mots ont dépassé la pensée. En tant que chrétiens, nous savons qu’il est important de respecter et d’honorer ses parents, à la fois dans notre attitude, dans nos gestes et dans nos paroles. Ainsi, voici quelques unes des phrases à ne jamais dire à ses parents.

1) Je te déteste.

2) Pourquoi tu m’a eu ?

3) Tu ne me soutiens jamais dans mes projets.

4) Tu ne pries jamais pour moi.

5) Tu aimes mon frère/ma sœur plus que moi.

6) J’aurais souhaité que tu ne sois pas mon parent.

7) Tu as été un mauvais exemple pour moi.

8) J’en ai marre de t’aider.

9) Je ne veux pas passer du temps avec toi.

10) J’ai hâte de quitter cette maison !

Le point commun de ces 10 phrases est de façon évidente la haine, le rejet et le désamour qu’elles renvoient et traduisent. Vos parents ne sont pas parfaits. Peut-être ne se sont-ils pas montrés à la hauteur de vos attentes. Mais en dépit de cela, ils restent vos parents. Lorsque la Bible nous enseigne d’aimer, de respecter et d’honorer ses parents, elle ne nous demande pas de le faire à certaines conditions. Le simple fait qu’ils nous aient éduqués, habillés, nourris, logés, choyés, et qu’ils aient pourvu à nos besoins doit induire le respect. Il est facile de dénigrer l’attitude et le comportement d’un parent, de pointer du doigt ses défauts, de mettre en lumière la centaine de fois où il a malheureusement échoué, mais qu’en est-il des innombrables fois où il a fait des sacrifices pour vous ? Il n’y a qu’une fois que l’on devient à son tour parent que l’on comprend la lourde responsabilité que cela représente. Lorsque vous aurez des enfants, vous comprendrez à quel point il est difficile de se montrer parfait et à la hauteur pour eux, et ce H24 et 7j/7.

Si vous êtes en froid avec l’un de vos parents, essayez l’espace d’une seconde de vous mettre à sa place. Ne soyez pas de ceux qui jetteront la première pierre, sans se remettre en question eux-mêmes. La meilleure façon de régler un conflit reste encore la prière et la communication. Vous êtes en colère contre eux ? Ne vous empressez pas de le crier haut et fort. Faites preuve de retenue, prenez de la distance, enfermez-vous dans votre chambre, réfléchissez, prenez le temps de vous calmer, et une fois que vous avez pris assez de recul sur la situation, retournez voir vos parents, asseyez-vous autour d’une table et discutez !

Les mots sont de véritables poignards dont les blessures sont deux fois plus douloureuses que les blessures physiques. Ces mêmes mots font plus mal encore lorsqu’ils sont énoncés par des personnes qui nous sont proches. Que dire ainsi lorsqu’ils viennent de la part de notre propre chair et sang ? Proverbes 18:21 déclare que « la mort et la vie sont au pouvoir de la langue », verset qui traduit le poids des mots qui sortent de notre bouche. Ainsi, essayons tant bien que mal de ne pas tenir de propos blessants vis-à-vis de nos parents et de les respecter en toute situation. Dieu promet une longue vie à tous ceux qui respecteront ce commandement. Voilà qui devrait tout autant nous motiver !

« Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l’Éternel, ton Dieu, te donne. » – Exode 20:12

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here