« Je ne supporte plus la solitude », « mon âge est avancé », « je ne veux plus être la troisième roue du carrosse ou tenir la chandelle ». Vous êtes-vous reconnu dans l’une de ses phrases ? Nous vivons aujourd’hui dans une société où, bien que les divorces soient chaque jour plus nombreux, la majorité des personnes rêvent toujours de trouver le grand amour. Les chrétiens ne sont pas en reste : eux aussi veulent se marier, si bien que nous avons parfois l’impression qu’ils le désirent même plus que les autres ! Si c’est votre cas, sachez tout d’abord qu’il n’y a pas de mal à vouloir entrer dans les voies du mariage. Dieu déclare dans Sa Parole qu’il n’est pas bon que l’homme soit seul (Genèse 2:18). Le mariage est une institution divine et fait donc pleinement partie du plan que Dieu a pour l’homme, mais il peut très vite virer à la catastrophe si nous courrons après lui pour de mauvaises raisons ! En voici 8.

1) La pression de sa famille

Beaucoup de chrétiens cherchent à entrer dans une relation à cause des critiques de leurs proches. Ils font l’objet de remarques et de commentaires fort désobligeants sur leur célibat. Ils subissent chaque jour une forme de pression de la part de leur famille qui ne cesse de leur poser la fameuse question : « alors, le mariage c’est pour quand ? ». Eh bien, pas pour demain et même peut-être pour jamais si ce n’est pas votre souhait ou que vous avez le don du célibat ! Le mariage est un choix très important : ne vous y engagez jamais pour faire plaisir à votre famille ! Si vous attendez, ils attendront avec vous et s’ils se plaignent, ils peuvent toujours aller déposer leur plainte auprès du Seigneur et mettre votre situation en prière.

2) L’âge avancé

Nous recevons chaque jour de nombreux messages de la part de chrétiens qui, à peine âgé d’une vingtaine d’années, s’inquiètent de toujours pas être mariés. Que devrait dire les trentenaires, quarantenaires et plus qui n’ont toujours pas de bague au doigt ? Doivent-ils chercher la délivrance ? Assurément non. Sachez qu’il n’y a pas d’âge « parfait » pour se marier. L’âge parfait n’est ni 23 ans ni 25 ans, mais l’âge que Dieu aura choisi pour vous ! Soyez patient et dites-vous qu’il est préférable de se marier tard mais avec la bonne personne, que de marier tôt mais en épousant quelqu’un qui nous fera souffrir toute notre vie !

3) Pour la belle cérémonie

Ah qu’ils sont beaux ces mariages qui apparaissent sur notre fil d’actualité dès lors que l’on se connecte sur Facebook ou Instagram ! Ces cérémonies vous font rêver ? Nous aussi ! Est-ce pour autant qu’il faut chercher à se marier demain pour reproduire la même chose ? Absolument pas ! Le mariage n’est pas une cérémonie. La fête dure une journée, un week-end, une semaine tout au plus. Mais l’union que vous allez scellér quant à elle, dure toute la vie !

A lire aussi :  Je suis chrétien, célibataire, je le vis bien et je vais vous expliquer pourquoi !

4) Le désir d’avoir des enfants

C’est un fait que nous avons notamment pu constater auprès de la gente féminine. Beaucoup de femmes nourrissent le désir de se marier dans le seul but de concevoir un enfant ! Il est vrai que Dieu appelle le couple à se reproduire afin de fonder de belles familles. Néanmoins, si cette reproduction est la seule finalité que vous recherchez, vous allez au-devant de grands problèmes car le mariage ne se résume pas qu’aux enfants. Qu’en sera-t-il de votre couple lorsqu’ils seront là ? Votre mari sera-t-il délaissé ? S’il y a un déséquilibre dans votre rapport à la parentalité, vous risquez de placer vos enfants sur un piédestal, d’exercer sur eux une pression affective malsaine pour combler votre propre manque affectif, qui sera non seulement toxique pour vos eux mais fera aussi souffrir votre époux. En bref, votre foyer sera déséquilibré. Avoir des enfants peut être l’une des finalités de votre couple, mais si c’est la seule et unique fin que vous envisagez, vous courez après le mariage pour les mauvaises raisons.

5) L’impudicité

En 1 Corinthiens 7:9, l’apôtre Paul encourage tous ceux qui sont incontinents à se marier, par peur qu’ils ne tombent dans l’impudicité. La réalité, c’est que le mariage n’est pas une solution à vos problèmes de relations sexuelles, de masturbation ou de pornographie. Il est vrai qu’une fois marié, vous aurez la possibilité d’avoir des relations et que ce désir sera en parti assouvi. Néanmoins, si vous n’avez pas au préalable régler vos problèmes d’impudicité, n’espérez pas les voir disparaître une fois marié ! Vous devez traiter ces problèmes bien avant d’entrer dans les voies du mariage, au risque d’en faire souffrir votre partenaire. Même en ayant la bague au doigt, certains sont toujours liés par la pornographie, la masturbation et dans les pire cas, n’ont pas su résister à la tentation d’aller voir ailleurs et se sont ainsi rendus infidèles.

6) L’évolution de notre statut

Que ce soit pour des raisons financières, pour obtenir des papiers législatifs, pour passer d’une classe sociale à une autre ou pour le fait d’être appelé Madame ou Monsieur, ne vous mariez jamais dans le but de changer de statut social ! Le mariage est un engagement que l’on prend par amour et dans un but précis : laisser à Dieu une postérité spirituelle en marchant dans la vision spécifique qu’il a donné à son couple ! Si vous vous mariez dans le but de changer de statut social, ne soyez pas surpris de constater quelques problèmes de correspondance avec votre partenaire d’ici peu.

7) Parce qu’on voit ses proches se marier

Peut-être avez-vous déjà endossé tous les rôles possibles au mariage de vos amis ! Vous avez été invité, demoiselle d’honneur, témoin, voiturier ou maquilleuse… mais quand donc serez-vous tout simplement le ou la marié(e) ? Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de voir ses amis et sa famille se marier, alors que cela fait des années que l’on ne voit toujours rien venir pour nous. Même dans cette situation, sachez que Dieu fait toute chose bonne en son temps ! Réjouissez-vous du bonheur des autres car le vôtre finira aussi par arriver ! Si Dieu leur a permis de se marier avant vous, c’est pour une bonne raison. Ne les enviez pas car nul ne sait s’ils seront véritablement heureux… A chacun sa grâce : aujourd’hui c’est eux, mais demain ce sera vous !

A lire aussi :  Les sextos : ça passe ou ça casse ?

8) Pour combler la solitude et être heureux

Comme pour l’impudicité, n’espérez pas que le mariage puisse combler votre sentiment de solitude ou vous permettre de trouver le bonheur. Nous vous invitons à lire notre article sur le sujet.

9) Parce qu’on ne veut plus repartir de zéro

Peut-être êtes-vous actuellement en couple depuis des années et en préparatif d’un mariage, tout en sachant que cette union n’est pas ce qu’il vous faut. Vous vous dites que vous êtes déjà trop loin dans les préparatifs, vous avez peur de perdre tout ce que vous avez construit et de repartir de zéro, mais vous savez que ce mariage n’est pas ce que Dieu veut pour vous. Si c’est votre situation, ce dernier point s’adresse à vous. Ces différentes formes de pression vous ont peut-être conduit à vous mettre en couple avec cette personne trop rapidement. Vous avez alors développé de forts sentiments sans prendre le temps de consulter Dieu au préalable. Vous refusez son « non », parce que vous avez le sentiment d’être amoureux mais au fond de vous, vous savez que vous vous êtes trompé. Sachez que le mariage est un engagement qui, lorsqu’il est fait avec la mauvaise personne, peut briser une vie. Tant que vous n’êtes pas marié, rien ne vous lie à cette personne et Dieu ne reconnait pas votre union de façon officielle. Vous avez donc encore la possibilité de faire marche arrière ! Même devant l’autel, vous avez la possibilité de dire non, qu’importe ce que les gens diront. C’est le choix d’une vie et il vous appartient. Mieux vaut 1000 fiançailles rompues qu’un mariage.

 

Chacun de ces différents arguments révèle de mauvaises raisons de courir après le mariage. Si vous vous êtes reconnu dans l’un d’eux, nous vous encourageons à prendre le temps de réfléchir sur vos motivations. Vous avez encore la possibilité de faire un bon mariage. D’autres rêveraient de pouvoir en dire autant car ils ont réalisent trop tardivement qu’ils ne s’étaient pas mariés pour des raisons saines. Apprenons de leurs histoires et ne reproduisons pas les mêmes erreurs.