Beaucoup d’hommes et de femmes célibataires qui aspirent au mariage pensent à tort que lorsqu’ils épouseront le partenaire idéal, leur vie sera complète et leurs vides comblés.

Chers amis célibataires, nous savons que beaucoup d’entre vous prient nuit et jour pour rencontrer l’homme ou la femme qui fera battre votre coeur, celui ou celle que vous appellerez « ma moitié » et qui rendra votre vie complète. Pourtant, c’est un pré-conçu rempli de désillusions que de penser que votre époux comblera les vides de votre vie.

Le mariage n’est jamais tout rose

Lorsqu’un homme et une femme se marient, le bonheur au rendez-vous n’empêche pas aux conflits de faire leur apparition. Combien de fois avons-nous entendu parler d’histoires de familles brisées, recomposées, de couples divorcés se battant pour obtenir la garde de leurs enfants… Que leur est-il arrivé ? Ne s’étaient-ils pas dits « oui » pour la vie ? N’avaient-ils pas promis de s’aimer « jusqu’à ce que la mort les sépare »?

Nous lisons dans la Parole de Dieu que l’homme et la femme unis ne font plus qu’un, la femme ayant été tirée de la côte de l’homme. On entend souvent dire que chaque personne en couple doit avoir l’impression d’avoir été créée pour son conjoint, de se sentir dépendant, de ne se voir complet qu’avec l’autre qui est la chair de sa chair et l’os de ses os (Genèse 2:23). Il est vrai que Dieu appelle l’homme et la femme à l’unité dans le mariage. Néanmoins, cette unité a des limites dans le sens où vous ne pourrez jamais être totalement comblé par cette personne que vous appelez « ma moitié ».

Une insatisfaction qui conduit à la séparation et au divorce…

De nombreux couples ont vu leur mariage échouer suite à une mauvaise conception des attentes que l’on pouvait avoir vis-à-vis de son partenaire. C’est ainsi que certains chrétiens se sont engagés dans le mariage par manque affectif et dans l’espoir de voir le cœur rempli. Indépendamment de leur volonté, ils se sont comportés comme de véritables tyrans en faisant preuve de jalousie maladive, en exigeant une entière soumission voire dépendance de l’autre, en l’obligeant à ne se consacrer qu’à eux et ainsi en restreignant considérablement sa liberté. Épuisé et étouffé par une si grande demande affective, le mariage s’est au fur et à mesure effondré et les personnes souffrant de manque affectif se sont retrouvées doublement blessées, brisées et vides. Vouloir entrer dans le mariage sans avoir nécessairement compris que l’autre ne pourra jamais répondre pleinement à nos besoins est un véritable danger. Il y a premièrement un risque de considérer l’autre comme un dieu et de le placer en idole dans son cœur. Deuxièmement, vous risquez nécessairement de tomber en dépression et de voir votre mariage finir en lambeaux car vous n’aurez pas compris que vous ne pourrez jamais être pleinement comblé par cet homme ou cette femme.

Un cœur conçu et rempli par Dieu

Ces malheureuses expériences nous enseignent qu’une femme ne pas totalement compléter son homme et à l’inverse, qu’un mari ne peut pas totalement compléter son épouse. Il n’y a qu’une seule personne qui peut vous compléter pleinement et ce n’est pas votre conjoint. C’est Dieu.

Blaise Pascal, philosophe français du XVIIème siècle, a écrit : “Il y a un vide en forme de Dieu dans le coeur de chaque homme ». Il n’y a pas plus belle image pour expliquer pourquoi chaque homme ne peut se retrouver satisfait par les choses de ce monde. Avez-vous déjà entendu parler de ces millionnaires qui étaient malheureux, de ces hommes qui couchaient à droite à gauche sans ne jamais trouver le bonheur, de ces femmes qui dépensaient sans compter dans les boutiques sans ne jamais en être rassasiées ? Chacune de ces situations se résume en une phrase : l’homme ne peut être pleinement contenté par aucun plaisir mondain, ni aucun être humain, même s’il s’agit de son ou sa partenaire de vie.

Un amour désintéressée pour un couple solide

Toute personne essayant de chercher un partenaire de vie pour « être complète » doit savoir que sa quête se soldera par un échec (Romains 3:23). Lorsque nous essayons de compenser nos imperfections avec quelqu’un de parfait, nous passons à côté du véritable but du mariage. Nous entrons dans ses voies en pensant que notre conjoint à lui tout seul pourra satisfaire tous nos besoins et répondre à toutes nos aspirations. En faisant cela, nous finissons par prendre plus que nous ne donnons. Nous finissons par ne pas aimer la personne que nous épousons, mais par l’épouser en pensant aux bénéfices qu’il ou elle nous apportera.

Or, le mariage doit reposer sur un amour vrai, sincère et désintéressé. Autrement dit, nous ne devons pas chercher un conjoint qui nous complétera, mais quelqu’un qui marchera avec nous sur les voies de Dieu, Lui qui est le seul capable de nous aider à être pleinement épanoui.

 

Si vous êtes dans une situation de solitude ou vous n’arrivez pas à combler les vides de votre coeur, nous vous encourageons à vous tourner vers le Seigneur. Lui seul peut remplir les manques de votre vie. Il satisfait chaque souhait et chaque besoin. Il accomplit les désirs les plus grands et les plus profonds de nos cœurs. Dieu est notre joie ultime. Il est Celui qui soutient nos mariages mais il est d’abord Celui qui nous soutient dans le célibat. Le seul partenaire de vie capable de répondre à nos besoins et de combler le vide de notre coeur, c’est Jésus !

« Quel autre ai-je au ciel que toi ! Et sur la terre je ne prends plaisir qu’en toi ». Psaume 73:25

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here