Chacune des histoires survenues au sein de l’Eglise primitive nous enseigne encore aujourd’hui. Qu’elles soient heureuses, cocasses, tragiques et parfois cruelles, elles nous permettent de tirer des leçons spirituelles qui nous préparent au retour du Seigneur.

Parmi ces histoires, nous retrouvons celle de la mort tragique d’un couple en Actes 5 : Ananias et Saphira. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, leur mort ne résulte pas de la vieillesse, d’une maladie ou de la persécution. Les deux personnages sont tombés morts devant les apôtres, après avoir été punis par Dieu pour avoir menti. Pour comprendre ce récit, intéressons-nous au contexte et à ce qui se passait dans l’église primitive à cette période.

Actes 4:32-35 nous apprend que ceux qui croyaient au Seigneur Jésus avaient « un seul cœur et une seule âme. Nul ne disait que ses biens lui appartenaient en propre, mais tout était commun entre eux ». Les chrétiens partageaient tout ce qu’ils possédaient, au point où ceux qui avaient des terres ou des maisons les vendaient, apportaient les recettes et les déposaient aux pieds des apôtres, afin que tout soit distribué en fonction des besoins de chacun. C’est dans ce contexte qu’apparaît l’épisode d’Ananias et Saphira en Actes 5:1-11 :

Mais un homme nommé Ananias, avec Saphira sa femme, vendit une propriét, et retint une partie du prix, sa femme le sachant; puis il apporta le reste et le déposa aux pieds des apôtres. Pierre lui dit : Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton coeur, au point que tu mentes au Saint-Esprit, et que tu aies retenu une partie du prix du champ ? S’il n’eût pas été vendu, ne te restait-il pas ? Et après qu’il a été vendu, le prix n’était-il pas à ta disposition ? Comment as-tu pu mettre en ton coeur un pareil dessein? Ce n’est pas à des hommes que tu as menti, mais à Dieu. Ananias, entendant ces paroles, tomba et expira. Une grande crainte saisit tous les auditeurs. Les jeunes gens, s’étant levés, l’enveloppèrent, l’emportèrent et l’ensevelirent. Environ trois heures plus tard, sa femme entra, sans savoir ce qui était arrivé. Pierre lui adressa la parole : Dis-moi, est-ce à un tel prix que vous avez vendu le champ? Oui, répondit-elle, c’est à ce prix-là. Alors Pierre lui dit : Comment vous êtes-vous accordés pour tenter l’Esprit du Seigneur ? Voici, ceux qui ont enseveli ton mari sont à la porte et ils t’emporteront. Au même instant, elle tomba aux pieds de l’apôtr, et expira. Les jeunes gens, étant entrés, la trouvèrent morte; ils l’emportèrent et l’ensevelirent auprès de son mari. Une grande crainte s’empara de toute l’assemblée et de tous ceux qui apprirent ces choses.

Ananias et Saphira ont vendu quelque chose qu’ils possédaient afin de pouvoir le donner à l’Eglise. Le problème ici n’est pas le refus de donner tout l’argent qu’ils avaient. Le problème est qu’ils ont décidé de mentir. Ananias et Saphira ont accepté de vendre leur propriété, mais ils ont menti sur le prix de vente réel. Le couple, en tant que propriétaire de ses biens, n’avait aucune obligation de donner tout l’argent de la vente. Ils auraient très bien pu donner une partie de leur bénéfice plutôt que de mentir pour se donner bonne image. Leur avidité et leur avarice leur ont malheureusement coûté la mort. Voici dès lors cinq leçons à retenir de cette tragique histoire :

Leçon n°1 : Dieu voit tout, y compris ce que nous gardons secret.

Ananias et Saphira ont essayé de mentir à Pierre et aux apôtres, mais ils ne pouvaient mentir à Dieu. Dieu est omniscient, omniprésent et omnipotent. Il nous faut comprendre que nous aurons beau tout mettre en oeuvre pour cacher nos péchés ou garder des secrets, nous ne pourrons jamais fuir la face de Dieu !

« Car Dieu voit la conduite de tous, Il a les regards sur les pas de chacun ». (Job 34:21)

Leçon n°2: La cupidité et l’amour de l’argent causeront la perte de beaucoup

La Bible nous enseigne que l’amour de l’argent est la racine de tous les maux (1 Timothée 6:10). Constatez à quel point l’argent régit le système du monde. Tous cherchent à accroître leur richesse. Personne ne se soucie de l’éternité car ce qui importe pour la majorité des personnes, c’est de vivre dans le luxe et de bâtir un empire financier où l’argent coulera à flot. Cette course à la richesse a causé la perte de beaucoup. Combien se retrouvent aujourd’hui en prison pour avoir volé ou escroqué ? Combien de nos dirigeants politiques sont poursuivis pour détournement ou blanchiment d’argent ?  La cupidité conduit l’homme à commettre toutes sortes de péchés.

Leçon n°3 : Quand nous mentons, nous mentons à Dieu et non aux hommes

Nous devons réaliser que tout chrétien qui ment, ne ment pas seulement à l’homme. Il ment aussi à Dieu. En tant qu’ambassadeurs du Royaume, tout ce que nous faisons affecte notre relation avec Lui et l’image de la foi que nous renvoyons. Lorsque des parents apprennent que leur enfant a commis un délit, ils sont souvent en colère et attristés car toute l’image de la famille est salie et leur nom bafoué. Il en va de même avec Dieu qui est notre Père célèste. En tant que fils et filles du Très-Haut, tous les méfaits que nous accomplissons salissent l’image de notre foi et déshonorent le Seigneur. Pour cette raison et beaucoup d’autres encore, les chrétiens doivent en finir avec le mensonge et le péché en général !

Leçon n°4 : Il est inutile de se faire passer pour plus spirituel qu’on ne l’est !

Ananias et Saphira ont décidé de mentir à l’Eglise pour se donner une belle image et une bonne réputation, mais leur coeur n’y était pas. Rien ne sert de chercher l’approbation des hommes en feignant d’être plus spirituel, plus généreux, plus altruiste et simplement meilleur que les autres. Ce qui intéresse Dieu, c’est notre sincérité et l’état de notre coeur. Beaucoup de chrétiens veulent aujourd’hui se donner une image pieuse mais leur vie personnelle est en totale contradiction avec ce qu’ils veulent bien montrer. Ils accordent plus d’importance au paraître et néglige le simple fait d’être. Dieu attend pourtant que nous soyons des disciples authentiques et que nous marchions dans la vérité quotidiennement, surtout lorsque nous sommes dans Son temple !

Leçon n°5 : Dieu n’est pas moins dur avec nous qu’Il ne l’a été avec eux !

Beaucoup considèrent à tort que le Dieu de l’Ancien Testament est beaucoup plus sévère et meurtrier que le Dieu du Nouveau Testament. La mort de ce couple narrée dans le livre des Actes nous prouve le contraire. Dieu n’a pas changé et Il continue de châtier ceux qui pêchent en tout état de cause. Ce n’est pas parce que nous ne Le voyons plus frapper de mort comme ce fut le cas dans cette histoire que Dieu est moins sévère. Il est toujours aussi Saint et attend de nous que nous embrassions Sa nature ! Comme le déclare l’Apôtre Paul en Galates 5:13, notre liberté en Christ ne doit pas être un prétexte pour vivre selon la chair. Le temps de la grâce n’est pas une excuse pour mener une vie de péchés. Même si nous avons l’impression que Dieu laisse faire, viendra un temps où Il exercera Sa justice et où chacun sera jugé en fonction de ses oeuvres.

L’histoire d’Ananias et de Saphira est riche de sens et doit pousser chaque chrétien à reconsidérer son attitude au sein de l’église, mais aussi en dehors. Nous devons rechercher la vérité, l’authenticité et la droiture et nous détourner du mensonge et du compromis, si nous ne voulons pas connaître la même fin tragique que ce couple.