Lassés de voir leur publications signalées sur Facebook, des chrétiens américains ont eu pour idée de lancer leur propre réseau social. SocialCross est la nouvelle plateforme destinée à réunir les chrétiens du monde entier.

SocialCross est le nouveau réseau social sur lequel les chrétiens peuvent discuter et partager leur point de vue en toute liberté, sans que leur liberté d’expression ne soit mise à mal et sans craindre que leurs comptes ne soient suspendus ou bloqués. En trois semaines, plus de 2 000 utilisateurs se sont inscrits sur le site.

« C’est un endroit où nous qui croyons en Christ, pouvons tous nous réunir, partager les uns avec les autres et apprendre les uns des autres, et ce sans craindre que les gens ne signalent notre publication ou que Facebook nous bloque pendant 30 jours », a déclaré Rich Penkoski, prédicateur basée en Virginie et co-fondateur de la plateforme, lors d’une interview pour le Christian Post.

Rich Penkoski et ses amis ont eu à cœur de créer leur propre réseau social après que le compte Facebook de ce dernier ait été bloqué à plusieurs reprises car il avait été signalé par la communauté LGBT. Avec son épouse Amanda et leurs collègues Anita Kallinicos et Kentley Nellchy, ils embauchent la société indienne Pas Softech qui créera Social Cross en moins de 2 mois.

« Le site reste ouvert à tous, tant qu’ils comprennent que nous sommes un site chrétien géré par des chrétiens ».

Côté design et expérience utilisateur, le site ressemble en tout point à Facebook et n’a rien à envier au fameux réseau social, bien au contraire ! En plus de permettre aux utilisateurs d’interagir les uns avec les autres, ces derniers disposent également d’émoticônes à thème chrétien (une croix, des mains qui prient, un drapeau chrétien, une Bible…). SocialCross est aussi doté d’un d’un moteur de recherche situé dans le coin supérieur droit de la page d’accueil, permettant de trouver des versets bibliques sans avoir à quitter le site.

La page d’accueil d’un profil sur Social Cross.

Les conditions d’utilisation du site ont été adaptés et sont plus strictes que sur Facebook. Il y est pour exemple interdit de publier du contenu blasphématoire, raciste ou à caractère sexuel. Par ailleurs, le site bannira toute personne s’adonnant au harcèlement d’un utilisateur. Le co-fondateur du site a ajouté que bien que les membres de la communauté LGBT soient autorisés à rejoindre SocialCross, ils ne sont pas autorisés à harceler les utilisateurs en raison de leur adhésion à la définitions biblique du mariage et de la sexualité.

Considérant que plus de 2 300 personnes se sont inscrites à la plateforme en moins de trois semaines, Penkoski et son équipe espère que leur plateforme rencontrera encore un plus grand succès dans les mois et années à venir. Leur réseau social continue de s’améliorer et reste toujours en développement. Les utilisateurs pourront ainsi prochainement lancer des diffusion en direct. Néanmoins, bien que SocialCross était initialement destiné à ne pas accueillir de publicités, les fondateurs réfléchissent aujourd’hui aux différentes façons de monétiser leur réseau social qui, demandent des coûts d’exploitation de plus de 10 000 dollars par mois. SocialCross pourrait ainsi peut être suivre Facebook et offrir à ses utilisateurs la possibilité d’augmenter la visibilité de leur contenu en les mettant en avant grâce à la publicité.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here