3 questions à se poser lorsque l’on face à un « non » de la part de Dieu !

Il est parfois difficile d’accepter qu’en dépit de nos prières et de nos jeûnes répétitifs, Dieu refuse de répondre positivement aux désirs de notre coeur. Après tout, Sa parole déclare qu’en Lui, tout est possible dès lors que nous avons la foi. Alors pourquoi le Seigneur refuse-t-il de vous faire entrer dans le mariage, de vous donner une nouvelle voiture, de vous accorder la maison de vos rêves ou de vous donner ce ministère que vous sentez fait pour vous ?

« C’est pourquoi je vous le déclare : tout ce que vous demandez dans vos prières, croyez que vous l’avez reçu et cela vous sera accordé. » (Marc 11:24)

Beaucoup pensent que ce verset est une sorte de joker, une formule magique leur permettant d’obtenir ce qu’ils veulent, quand il le veulent et où il le veulent, à la seule condition d’avoir la foi. Un peu trop facile n’est-ce pas ? Et pour cause, Dieu ne fonctionne pas du tout comme cela.

Le fait de devenir chrétien ne signifie pas que les portes nous seront ouvertes dès lors que nous nous positionnerons devant elles. Grâce à la prière, nous pouvons faire connaître nos désirs et besoins à Dieu, mais elle ne garantit pas que nous obtiendrons toujours ce que nous voudront. Si vous avez prié sans que Dieu ne réponde positivement à vos supplications, l’heure est à l’introspection ! Posez-vous les trois questions suivantes :

1) Est-ce que ce que j’ai demandé est en accord avec la Parole de Dieu ?

Dieu ne nous accordera jamais quelque chose qui vont à l’encontre de Ses commandements. Pourtant, cela n’empêche pas certains chrétiens de prier le Seigneur en Lui demandant d’accomplir des choses contraires à Sa volonté. Au fond d’eux, ils savent pertinemment qu’ils essuieront un refus. Peut-être même que Dieu leur a déjà répondu à de nombreuses reprises. Néanmoins, conduits par la chair et par le refus de se soumettre à la volonté de Dieu, ils persévèrent en pensant à tort pouvoir faire plier Dieu aux désirs de leur cœur. Est-ce votre cas ? Si oui, vous devez non seulement reconnaître vos torts, mais également vous repentir et demander pardon à Dieu.

2) Quelles étaient mes motivations ?

Sans même que nous nous en rendions compte, nos prières peuvent parfois être très égoïstes et auto-centrées. Qu’en est-il de la volonté de Dieu ? Qu’en est-il de Ses désirs pour votre vie ? Prenez le temps de revoir vos motivations. Pour quelles raisons désiriez-vous obtenir cette chose ? La demandiez-vous avec un cœur pur et sincère ? Était-ce une chose qui allait vous rapprocher de Dieu ou vous en éloigner davantage ?

3) Ai-je fait ma part ?

Nous ne sommes pas sauvés par nos œuvres, mais la foi sans les œuvres est morte. Il ne suffit pas de croire que Dieu peut faire l’impossible. Il faut également que nous puissions nous assurer d’avoir fait tout ce qui était en notre pouvoir pour que cette chose se réalise. Une foi qui n’aboutit à aucune action est une foi morte. Avant de demander à Dieu d’intervenir, avez-vous fait votre part ? Aviez-vous donné votre maximum ou pensiez-vous que les choses allaient tomber du ciel ou atterrir dans votre main en un claquement de doigts ?

 

Dieu sait ce qui est bon pour nous et bien plus, Il veut nous donner le meilleur. Il peut nous arriver de ne pas comprendre Ses plans ou de ne pas aimer le processus par lequel il nous fait passer. Mais les « non » de Dieu ne sont jamais sans raisons. Nous devons apprendre à Lui faire confiance en toute chose car lorsqu’Il est au contrôle, nous n’avons pas de crainte à avoir.

 

« Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceuxqui sont appelés selon son dessein ». (Romains 8:28)

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !