Pâques : origines et signification

Célébrée entre le 22 mars et le 25 avril de chaque année, Pâques est devenue une fête très populaire, et ce dans le monde entier. Si pour les enfants, elle est synonyme de chocolats, de lapins et de chasses aux oeufs, pour les juifs et les chrétiens, la symbolique de cette fête est bien plus importante. Retour sur l’origine des festivités de Pâques !

Pâques, une fête originellement juive

L’hébreu biblique pesaḥ dérive du verbe pasaḣ qui signifie «passer devant, épargner»La Pâque originelle juive commémore la sortie d’Égypte et la liberté retrouvée du peuple juif. Dieu, comme il l’avait promis à Moïse, a libéré les juifs esclaves en les faisant traverser la mer rouge.  Le premier soir de la Pâque juive, au cours d’un repas, chaque famille revit ce que ses ancêtres ont vécu. On partage un pain en deux en disant : « Voici le pain que nos ancêtres ont mangé en Égypte. Quiconque a faim, qu’il vienne manger, et célébrer la Pâque avec nous…« .  Quatre coupes de vin sont aussi prises durant le repas, afin de célébrer cette libération.

Pâques chez les chrétiens

Dans les Evangiles à présent, nous lisons que la crucifixion de Jésus a eut lieu durant la préparation de la fête juive de Pessa’h.  En effet, le jeudi soir juste avant son arrestation, Jésus lui aussi a partagé avec ses apôtres le pain et le vin. Par la suite, il fut arrêté, jugé, condamné à mort et crucifié le vendredi. Vient le samedi et enfin le dimanche, premier jour de la semaine selon le calendrier juif, où notre Seigneur « passa » de la mort à la vie et ressuscita ! Dès lors, les chrétiens ont décidé de célébrer la Pâques afin de commémorer non pas la sortie d’Egypte du peuple juif, mais la Passion du Christ et surtout sa résurrection !

Pâques, une tradition également païenne

Pâques n’est pas qu’une fête juive ou chrétienne. Elle symbolisait également dans certaines traditions païennes, l’arrivée du printemps. On y célébrait la renaissance et le retour de la lumière après les longs mois d’hiver, d’où le choix des symboles des œufs et du lapin. L’œuf incarnait alors la germination, le renouveau qui se produit au début du printemps. Quant au lapin, il représente depuis l’Antiquité la fertilité ou fécondité. Ainsi, tous deux ont au fil des siècles était repris pour aujourd’hui, être faits de sucre ou de chocolat, et satisfaire la gourmandise des petits (et grands) enfants !

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here