Trois des quatre évangiles (Matthieu, Marc et Jean) traite de ce célèbre miracle : Jésus marchant sur les eaux (Matthieu 14: 22-33, Marc 6: 45-52, Jean 6: 16-21). L’histoire se déroule après que Jésus ait nourri 5000 hommes grâce à 5 pains et 2 poissons. Suite à cela, le Seigneur demande aux disciples de le devancer en prenant le bateau, direction Capernaüm. Cependant, le voyage fluvial ne se passe pas comme prévu. Il fait déjà nuit et une tempête se déclare. Les disciples voient alors Jésus en train de marcher sur la mer et s’approcher de la barque. Pensant que c’était un fantôme, ils prennent peur. Mais Jésus les rassure, monte sur la barque et aussitôt, la mer agitée se calme. Derrière cette histoire qui peut sembler bien étrange pour certains, se cachent de puissantes leçons qui aideront notre foi à grandir.

1) Jésus connait nos tempêtes

Même lorsque nous avons l’impression que Dieu ne nous voit pas, il est assez incroyable de constater qu’en réalité, Il connait chacune de nos batailles. Jésus ne se trouvait pas sur la barque avec les disciples mais il savait qu’ils étaient pris dans une tempête qui aurait pu leur coûter la vie. Lorsque nous aussi nous traversons des «tempêtes», nous pensons parfois que cela a échappé à Dieu. Mais c’est en réalité tout l’inverse !  Que nous passions par de bons ou de mauvais moments, Jésus connait tout ce qui se passe dans votre vie. Il nous comprend et voit chacune de nos souffrances.

2) Il nous faut reconnaître les interventions de Jésus

Alors que Jésus marchait sur les eaux en direction du bateau dans lequel se trouvait les disciples, les Écritures nous disent que ces derniers ne l’ont pas reconnu et qu’ils l’ont même pris pour un fantôme. Aussi drôle que cela puisse être, ce petit détail révèle quelque chose de bien plus profond. Combien de fois nous nous sommes-nous retrouvés au milieu d’une tempête sans reconnaître la main que Jésus nous tendait pour en sortir ? Les actions de Dieu peuvent être surprenantes et ne correspondent pas forcément à ce à quoi nous nous attendons. C’est pourquoi, il nous arrive parfois de passer à côté du secours du Seigneur.

3) Le doute ne nous fera que couler

Bien que Jésus ait dit aux disciples de ne pas s’inquiéter car c’était bien lui, Pierre, toujours dans le doute s’est ainsi exprimé : « Seigneur, si c’est toi, commande–moi d’aller à toi sur les eaux ». Jésus invite alors pierre à le suivre. Ce dernier descend de la barque et comme le Maître, il se met à marcher sur l’eau. L’action de Pierre refléta sa foi, mais aussi ses doutes. En effet, après avoir parcouru une certaine distance, il se mit à penser à la tempête, à regarder les vagues, à prêter attention au vent et à raisonner. Il fut assailli par le doute et la peur, et de ce fait n’avait plus les yeux fixés sur Jésus. Pierre avait foi en Jésus, mais la peur le priva de la force de cette foi, qui le soutenait et le maintenait en équilibre. De même, nos doutes sont parfois la raison pour laquelle nous nous enfonçons dans nos problèmes et coulons au milieu de la tempête. C’est pourquoi, la foi et la confiance totale à Jésus sont essentielles lorsque nous traversons des orages.

4) Jésus nous aide à terminer notre voyage

Peu importe la dureté du voyage ou de la mission à laquelle nous avons été appelés, Jésus est capable de nous faire arriver à bon port. La Parole déclare qu’une fois que Jésus monta dans la barque, « elle aborda aussitôt lieu où ils allaient (Jean 6:21) ». Dieu a un plan pour nous, mais nous ne sommes pas en mesure de l’accomplir seul. Dès lors que nous décidons de partir en voyage, nous devons nécessairement être accompagné par Christ. L’avoir à nos côtés est une garantie que nous arriverons à destination, en dépit des tempêtes traversées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here