Qu’est-ce que l’Evangile ? L’Evangile est un message centré sur l’amour et la grâce de Dieu par Jésus-Christ, son Fils, qu’Il a donné en sacrifice pour nous. C’est la Bonne nouvelle. Mais ce n’est pas tout ce que dit la Parole. Il y a aussi de mauvaises nouvelles telles que la chute et la dépravation de l’homme, sa séparation d’avec Dieu à cause du péché, mais aussi et surtout le châtiment qui attend tous ceux qui auront refusé d’accepter Jésus.

Toute bonne nouvelle a besoin de sa dose de mauvaises nouvelles

En réalité, les bonnes nouvelles ne deviennent des bonnes nouvelles qu’à cause de la présence initiale de mauvaises nouvelles. Lorsque l’on lit un article intitulé «Un bébé sauvé d’une maison en feu», c’est de façon évidente une bonne nouvelle, mais cela uniquement parce qu’il y a eu au préalable, la mauvaise nouvelle d’une maison en proie aux flammes. Ce n’est pas mentir que de dire que l’Evangile est un mélange de bonnes et de mauvaises nouvelles. C’est simplement la réalité. Dieu nous offre le Salut, mais si ce dernier existe, c’est parce qu’il existe quelque chose dont nous devons être sauvés.

Chute, péchés, et châtiment éternel

Tout être humain né sur cette terre (hormis Jésus-Christ) a déjà connu ce problème désastreux qu’est le péché. Romains 3:23 déclare en effet que « tous ont péché et ont été privés de la gloire de Dieu« . En raison de notre nature pécheresse, nous étions destinés à passer le reste de l’éternité dans les tourments de l’enfer, séparé d’un Dieu aimant. C’est grâce à la gravité de cette nouvelle que nous faisons preuve de gratitude envers Dieu, car Il nous permet d’y échapper. La mauvaise nouvelle de notre dépravation et de l’enfer, nous fait d’autant plus apprécier le don gratuit de Dieu par Jésus-Christ. Lorsque nous prenons conscience des mauvaises nouvelles contenues dans l’Evangile, nous réalisons le prix que Jésus a dû payer pour nous sauver, et nous apprécions encore plus ce cadeau qu’il nous fait.

L’Evangile est un tout

L’Evangile doit être partagé dans son intégralité, dans ce qu’il a de plus formidable, mais aussi de plus terrible. Lorsque nous partageons notre foi, nous avons ce devoir de vérité vis-à-vis des âmes. Cessons de propager un Evangile rose-bonbon, faussé par une présentation partielle du divin. Oui, Dieu nous aime infiniment, mais il est aussi saint, juste et stricte quant au péché. Nous appelons l’Evangile « Bonne Nouvelle », mais en réalité, c’est un mélange qui nous présente à la fois les mauvaises nouvelles du péché et de ses conséquences, et les bonnes nouvelles du Salut, de la grâce et de la liberté que nous recevons en Christ.

L’Evangile n’est pas qu’une simple bonne nouvelle : s’en est une excellente, et ce parce que son histoire débute par la terrible nouvelle de notre condamnation. Mais Dieu merci, Il se termine tout de même par la bonne nouvelle de la vie éternelle qui nous attend et gloire au Seigneur Jésus pour cela.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here