Au travers de nombreux récits bibliques, Dieu nous montre qu’il est capable d’utiliser n’importe quel élément de Sa création pour accomplir Ses projets. Il s’est servi de l’eau lors du déluge, d’un buisson en feu pour parler à homme et même d’un bâton pour scinder la mer en deux. Mais ce n’est pas tout. Voici 8 animaux que Dieu a utilisé dans la Bible, pour servir ses desseins !

1) La colombe pour renseigner Noé

Tout le monde connait l’histoire de cette arche, construite sur ordre de Dieu afin de sauver Noé, sa famille, ainsi qu’un couple de toutes les espèces animales du déluge. Après avoir passé plus d’une centaine de jours sur ce navire, Noé décida d’envoyer une colombe pour savoir si l’eau avait diminué et laissé place à la surface du sol. La première tentative fut un échec car la colombe, ne trouvant pas d’endroit où se poser, retourna rapidement à lui. Mais la seconde tentative fut un succès, comme le raconte Genèse 8:6-12 :

Et la colombe revint à lui vers le soir; et voici, une feuille d’olivier fraîche était à son bec; et Noé comprit que les eaux avaient fort diminué sur la terre. Et il attendit encore sept autres jours; puis il lâcha la colombe; mais elle ne retourna plus à lui.

2) Les grenouilles et les sauterelles pour châtier Pharaon

Dans le livre d’Exode se trouve l’histoire de Moïse et d’Aaron, chargés de délivrer le peuple d’Israël de l’esclavage des Égyptiens. Les deux hommes essayèrent à maintes reprises de convaincre le Pharaon de les libérer, mais celui-ci, rempli d’orgueil, refusait à chaque fois. C’est ainsi que Dieu décida d’envoyer les fameuses 10 plaies d’Egypte, dont une grande partie s’accomplir par le biais d’animaux. Ces dix plaies sont dix châtiments que l’Eternel infligea aux Égyptiens, pour convaincre Pharaon de laisser partir le peuple d’Israël. Parmi elles, on dénote pour exemple les invasions de moustiques, de grenouilles, de bêtes, ou de sauterelles.

[…] les grenouilles tombèrent et recouvrirent l’Égypte […] (Exode 8:1-25)

3) L’ânesse pour arrêter Balaam

Cette histoire se trouve dans le livre des Nombres. Balaam était un devin qui fut envoyé par Balak, roi de Moab, pour maudire les Israélites qui sortis du désert, traversaient ses territoires vers le pays de Canaan. Balaam se mit donc en route sur son âne. Or, Dieu  lui avait défendu de maudire Israël. Il envoya donc un ange se poster sur sa route pour lui barrer le passage. Balaam ne vit pas l’ange debout sur la route armé d’une épée, mais son ânesse le vit et finit par se coucher sous Balaam pour l’éviter. Celui-ci ne comprenant pas l’action de son ânesse, la battit avec son bâton. Dieu  fit alors une chose étonnante : il donna le pouvoir de parole à l’animal, qui se mit à reprocher à son maître sa dureté. Dieu ouvrit alors les yeux de Balaam qui vit l’ange, reconnut son péché et bénit finalement par trois fois, le peuple d’Israël qu’il avait pour mission de maudire.

L’ânesse dit à Balaam : Ne suis-je pas ton ânesse, que tu as de tout temps montée jusqu’à ce jour ? Ai-je l’habitude de te faire ainsi? Et il répondit : Non. (Nombres 22:30)

4) La baleine pour ramener Jonas

L’histoire de Jonas et de la baleine est l’une des plus connues de la Bible. Lorsque Jonas refusa d’obéir à Dieu et tenta de fuir sa face, Il utilisa cet animal (ou un gros poisson) pour le ramener sur le bon chemin. Le lieu de repentance de Jonas fut ainsi le ventre de cet énorme poisson !

L’Eternel fit venir un grand poisson pour engloutir Jonas, et Jonas fut dans le ventre du poisson trois jours et trois nuits. ( Jonas 1:17)

5) Les corbeaux pour nourrir Elie

Dieu envoya le prophète Elie délivrer une prophétie au roi Achab et à sa reine Jezabel, qui tuaient Ses prophètes : leur terre serait frappée par la sécheresse. Afin qu’Elie ne soit pas touché par ce châtiment, Dieu lui demanda par la suite de quitter le pays pour se rendre dans le désert. Il y serait ravitaillé par les corbeaux. De cette manière, Elie fut à l’abri de tout risque de représailles de la part du roi Achab, mais se trouva également totalement dépendant de l’aide venant du ciel (la nourriture apportée petit à petit et au fur et à mesure par les corbeaux), et ainsi de Dieu.

Pars d’ici, et dirige-toi vers l’orient, et cache-toi près du torrent de Kérith, qui est en face du Jourdain. Tu boiras de l’eau du torrent,  j’ai ordonné aux corbeaux de te nourrir là. Il partit et fit selon la parole de l’Eternel, et il alla s’établir près du torrent de Kérith, qui est en face du Jourdain. Les corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, et du pain et de la viande le soir, et il buvait de l’eau du torrent. (1 Roi 17:3-6)

6) Les ours pour défendre Elisée

Dans ce récit biblique qui se trouve dans le livre de 2 Rois, Elisée se dirige vers la ville de Béthel et croise le chemin d’un groupe de jeunes qui se moquent de lui à cause de sa calvitie. Elisée maudit ces jeunes. Dieu envoie alors deux ours en colère pour les tuer (2 Rois 23-25). Cet épisode tragique peut nous sembler difficile à comprendre. Mais en réalité, il nous fait comprendre l’importance du respect des oints ou serviteurs de Dieu, mais aussi le pouvoir qu’ont les mots qui sortent de nos bouches.

Il monta de là à Béthel; et comme il cheminait à la montée, des petits garçons sortirent de la ville, et se moquèrent de lui. Ils lui disaient : Monte, chauve! monte, chauve! Il se retourna pour les regarder, et il les maudit au nom de l’Éternel. Alors deux ours sortirent de la forêt, et déchirèrent quarante-deux de ces enfants. (2 Rois 2:23-24)

7) Les lions pour accréditer Daniel

Darius, roi des Mèdes, appréciait le prophète Daniel et lui confiait d’importantes responsabilité, ce qui attira la jalousie de ses confrères. Ils eurent alors l’idée de suggérer au roi de prononcer un décret interdisant pendant trente jours de prier un dieu autre que Darius lui-même, sous peine d’être jeté dans la fosse aux lions. Le roi accepta. Daniel, qui continuait de prier le Dieu d’Israël fut alors dénoncé à Darius, qui n’eut d’autre choix que d’appliquer son décret en condamnant Daniel à mort. Il l’envoya ainsi dans la fosse aux lions. Or le lendemain, lorsque Darius se rendit dans la fosse, il retrouva Daniel vivant. Ce dernier lui expliqua que Dieu avait envoyé un ange pour fermer la mâchoire des lions. Le roi ordonna alors qu’on sorte Daniel de la fosse et qu’on y jette ses accusateurs qui furent quant à eux promptement dévorés.

Mon Dieu a envoyé son ange et fermé la gueule des lions, qui ne m’ont fait aucun mal, parce que j’ai été trouvé innocent devant lui; et devant toi non plus, ô roi, je n’ai rien fait de mauvais. (Daniel 6:22)

 

Ces sept situations témoignent du fait que Dieu n’est limité par la nature d’aucun des éléments de sa Création. Ce qu’Il attend de nous, c’est que nous ayons un coeur pur, sincère et surtout soumis, comme celui de ces différents animaux. Si Dieu a été capable de servir d’eux pour accomplir Ses plans, à combien plus forte raison est-Il capable de nous utiliser pour faire de grandes choses !

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here