Lorsque le nom du Diable est évoqué, cela provoque souvent des sourires et des moqueries, notamment chez les non-croyants. Certains courants chrétiens en ont même fait un sujet tabou : on préconise d’en parler le moins possible, peut-être par crainte de le réveiller. Jésus est celui qui a le plus parlé de l’existence du Diable, des démons, et de la réalité de l’enfer. Non seulement il en a parlé, mais il y a également été confronté à plusieurs reprises. Passer son temps à parler du diable et à le pourchasser n’est pas recommandé, mais l’ignorer ne le rendra pas moins offensif pour autant : nous devons être équilibrés ! La Bible en parle comme d’un être méchant, malveillant, rusé, malin, qui ne vient que pour  »voler, égorger et détruire ».

Ses origines

Le Diable, également nommé Lucifer, était un chérubin protecteur, chargé de la musique (Esaïe 14 : 11 -15). C’était un être magnifique orné de splendeur et de lumière. Ezechiel 28 : 14  nous donne une description glorieuse de celui qui était paré de pierres précieuses et entouré d’instruments de musique pour célébrer les louanges de l’Eternel. Mais sa beauté le corrompit et il se mit à envier les louanges et la gloire qui n’étaient dues qu’à Dieu seul. Lucifer se révolta contre Dieu et entraîna un tiers des anges dans la même rébellion. Il fut précipité du ciel et vint sur la terre, animé d’une grande colère.

Son pouvoir et son autorité

Le Diable jouit d’une autorité et d’un pouvoir incontesté. Son autorité sur la terre lui a été donné par l’Homme lui-même en Eden, lorsqu’il désobéit à Dieu et écouta la voix du serpent. Lorsqu’il vint tenter le Christ, il confirma qu’il avait bel et bien reçu autorité sur la terre. Mais son pouvoir et son autorité sont limités par Dieu, tout comme il n’a aucune autorité dans la vie de ceux qui appartiennent totalement à Jésus-Christ.

Sa haine envers Dieu

Le Diable voue à Dieu une haine farouche, une jalousie des plus terribles. Quant à l’Homme, créé à l’image de Dieu, il l’aurait anéantit si Dieu ne lui avait pas conservé sa bonté. Même les incroyants qui nient l’existence de Dieu, bénéficient à leur insu de sa protection. Le Diable est aussi mauvais que Dieu est bon, il est aussi destructeur que Dieu est amour et aime sa création. La haine du Diable s’étend à tout ce que Dieu a créé : les hommes, les animaux, les plantes et les choses. Il sait que son temps est compté sur la terre, aussi s’acharne-t-il avec rage et force pour faire le plus de mal possible et effacer en l’homme, l’image de Dieu.

Sa haine envers ceux qui gardent les commandements de Jésus-Christ

Le Diable voue aux disciples de Christ une haine féroce. Il fixe son attention sur eux car en priant, en utilisant le nom de Jésus et la Parole de Dieu, ils font progresser Son royaume et font barrage à ses plans. Le chrétien ne doit donc pas s’étonner de rencontrer de multiples difficultés dans sa vie quotidienne et des obstacles à sa foi. La Bible nous demande de nous soumettre à Dieu et de résister au diable afin qu’il fuit loin de nous (Jacques 4 :7).  Le Diable accomplit ses desseins avec ceux dont il a « aveuglé l’intelligence afin qu’ils ne voient pas resplendir la splendeur de l’évangile de la Gloire de Christ » (2 Corinthiens 4 :4). Autrement dit, ceux qui refusent d’obéir à Dieu et de vivre selon ses commandements ne savent pas qu’ils sont aveuglés et manipulés. Ils pensent être libres, mais leurs actions sont guidées par le diable, afin qu’ils mènent une vie de rébellion et n’obéissent pas à leur Créateur.

Sa faculté de tromper

Le Diable est le père du mensonge. Tout en lui est ténèbres, mais il se déguise en ange de lumière. Il trompe tous ceux qui veulent vivre  »libres » sans Dieu,  en prétextant qu’il n’existe pas. Il trompe tous ceux qui aiment le pouvoir, la gloire, la célébrité et les richesses et n’hésite pas à pactiser avec lui au travers de l’occultisme et des loges secrètes. C’est pour cette même raison que certaines personnes sont prêtes à vendre leur âme au Diable, en échange d’une gloire et d’une richesse passagère. Le diable trompe également tous ceux qui vivent dans le péché, inconscients des conséquences qui en découlent. Il séduit même les chrétiens qui ne font pas la volonté de Dieu et n’obéissent pas à la Parole.

Son organisation

Éphésiens 6: 12 décrit la hiérarchie satanique, organisée de façon pointilleuse afin d’agir au niveau des nations et des activités humaines. Le diable gouverne le monde au moyen d’une impressionnante armée à son service. Mais là encore, ses désirs sont refrénés par Dieu qui lui oppose ses anges. C’est une véritable guerre invisible qui se livre dans le monde spirituel à notre insu.  

Son ambition

Ce que le diable souhaiterait, c’est de recevoir l’adoration de toute la terre. Le système de ce monde (économique, social, politique, financier etc…) est un système antichrist qui prépare lentement mais sûrement les hommes à accepter le règne de l’Antichrist. Tout est fait pour éradiquer la foi authentique, au profit d’une pensée et d’une unité babylonienne où Dieu est exclu. Parce qu’ils auront refusé Christ, les hommes prépareront une entrée triomphale à l’Antichrist et recevront la marque de la Bête sur leur front et sur leur main, comme signe d’appartenance. Mais Dieu aura enlevé de la terre ceux qui lui appartiennent. Ceux qui resteront et qui voudront se tourner vers Lui ne seront sauvés qu’en donnant leur vie : ils seront martyrs (Apocalypse 13 :11).

Sa défaite à la croix

Le Diable a été vaincu à la croix de Golgotha. Jésus-Christ, le deuxième  »Adam », est venu lui reprendre l’autorité qu’il avait usurpé au premier Adam. En donnant sa vie à la croix, il a également vaincu le péché et libéré tous ceux qui en étaient esclaves. Voilà pourquoi le Diable hait également le Fils de Dieu et ne peut supporter d’entendre Son nom. L’ayant tenté dans le désert, il s’en retourna confus et bredouille, car Jésus lui a résisté avec la Parole de Dieu. Ceux qui croient en Jésus-Christ et acceptent par la foi son pardon et son salut, reçoivent une vie nouvelle et une nature nouvelle. Ils sont capables de vaincre le Diable et le péché par le Saint-Esprit (Colossiens 2 :14).

Sa destination

Les ténèbres ne régneront pas toujours sur la terre, pas plus que le Mal, le Péché, l’injustice, la maladie, la souffrance et les douleurs. Le Diable aura pour fin l’étang de feu (Apocalypse 20 :7), ainsi que la Bête et le faux prophète. Là iront aussi tous ceux dont le nom ne sera pas trouvé dans le Livre de vie, ceux qui séduits par lui, auront refusé l’amour de Dieu et ceux qui auront vécu dans l’insouciance et le péché.

 

Lucifer, le Diable, Satan, Malin, le Séducteur : autant de noms pour désigner celui qui n’a pas hésité à s’opposer directement à Dieu, à le défier en trompant les hommes et en les amenant à se rebeller contre leur Créateur. Son existence n’est plus à prouver : il suffit d’observer le monde qui nous entoure et de réaliser à quel point nous courrons à la catastrophe sans Jésus. Nous ne sommes pas de ceux qui voient le Diable partout, mais nous n’ignorons pas ses ruses et ses desseins. Si vous désirez un enseignement plus complet, nous vous invitons à lire notre article sur ce que la Bible dit du diableComme le Christ avait pu dire :  »le Diable vient mais il n’a rien en moi’‘ (Jean 14 :30). Sommes-nous capables de tenir les mêmes propos ? Ayons les regards sur Dieu qui suscite la foi et qui est capable de nous garder et de nous préserver de toute chute, jusqu’à son retour.

 

Amen !

 

1 COMMENT

  1. […] Le narcissique spirituel peut-être cet ami, ce frère en Christ, cette cousine, ce prophète, mais ce peut être aussi nous. Sachons donc faire preuve d’humilité et d’amour en toutes choses. Laissons-nous conduire par le Saint-Esprit, reprendre si besoin est et recadrer lorsque nous dévions afin de ne jamais tomber dans l’orgueil qui, pour rappel, est à l’origine de la chute de Lucifer. […]

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here