Alors que la majorité des « fashionistas » et des médias ont les yeux rivés sur la Fashion week de New York et ou de Paris, un petit groupe de stylistes, mannequins et journalistes se rassemblent autour d’un podium bien différent et surtout bien moins connu en Floride, celui de la Christian Fashion Week ou « Fashion Week chrétienne » en français.

Après avoir entendu parler des hôtels chrétiens et des parcs d’attractions inspirés de la Bible, peut-être ne serez-vous pas surpris d’apprendre l’existence d’une semaine de la mode chrétienne aux Etats-Unis. A l’origine de cet événement révolutionnaire créé en 2013, deux couples d’entrepreneurs chrétiens américains : Jose et Marya Gomez, et Wil et Tamy Lugo. Leur objectif ? « Créer une série de défilés et d’événements internationaux autour la mode en abordant une vision chrétienne ». C’est ce que l’on peut lire sur leur site internet.

Mais qu’est-ce qui différencie cette Fashion Week d’un défilé de mode traditionnel ? Tout d’abord, les valeurs véhiculées qui tournent toutes autour du fameux concept de « modesty » que l’on pourrait traduire par pureté ou pudeur en français. Adieu donc vêtements sexy, vulgaires ou trash. Certaines tenues se disent même inspirées de versets bibliques comme cette robe fleurie inspirée du passage de Matthieu 6:28 :

Durant l’événement, de nombreuses marques ont la possibilité de tenir un stand sur lequel elles peuvent vendre leurs vêtements, souvent ornés de messages bibliques ou de versets. Pour les fondateurs, l’objectif est de véhiculer des valeurs conformes à celles que l’on peut retrouver dans la Bible, sans pour autant limiter la liberté ou la créativité des stylistes, d’où par exemple, le maintien d’un défilé en maillot de bain.

Nous avons quelques lignes directrices à l’intention des stylistes qui ne doivent pas offenser notre auditoire chrétien. Néanmoins, nous accueillons favorablement les diverses interprétations de ce qu’est la pudeur. Il y a des modes que notre public ne considère pas très pudiques, tandis que d’autres les trouveront trop pudiques. Notre travail consiste à présenter une grande gamme de produits et de permettre au marché et au public de se faire leur propre opinion.

Cette même Fashion Week se veut également proposer des vêtements de haute-couture à prix abordable et se soucie tout particulièrement de la fabrication éthique et durable des vêtements, fabrication qui se doit de respecter l’environnement. Enfin, l’événement se veut soucieux des conditions de travail des couturiers et autres employés, et vise à sensibiliser davantage le public quant aux pratiques d’exploitation de mineurs sur le marché du travail.

Après deux années de préparation et 25 000$ de dépenses, la toute première Fashion Week chrétienne américaine s’est tenue le 8 février 2013 et a accueilli 8 stylistes, plus de 300 participants et pas moins de 2000 téléspectateurs sur internet. L’année d’après, c’est le succès ! L’événement est couvert par près de 40 médias et suivi par plus de 10 000  spectateurs sur internet.

Source : Facebook de la Christian Fashion Week
Après être passés entre les mains des coiffeurs et maquilleurs, les mannequins attendent leur tour de passage. Crédit : Melissa Lyttle pour le New York Times
Les différents stands présents à la CFW. Crédits : Edward Linsmier pour BuzzFeed
Crédits : Edward Linsmier pour BuzzFeed
Crédits : Edward Linsmier pour BuzzFeed
Crédits : Edward Linsmier pour BuzzFeed
Crédits : Edward Linsmier pour BuzzFeed

Bien que beaucoup aient salué l’initiative, ce défilé de mode chrétien n’a pas plus à toute la communauté chrétienne américaine. En effet, si certains se disaient satisfaits des différents vêtements proposés et de leur adéquation avec l’idée qu’ils se faisaient de la « modesty », d’autres à l’inverse ont tout de suite pointé du doigt le défilé en maillot de bain ainsi que certains vêtements qui représentaient selon eux, une atteinte à la pudeur.

Les créateurs de la CFW sont bien conscient des différentes problématiques liées à la volonté de définir leur Fashion Week comme « chrétienne », la première difficulté étant trouver une définition de la pudeur qui puisse convenir à tout le monde. Mais ce ne fut pas le seul problème rencontré par les organisateurs, qui ont rapidement du faire face à un trou dans leur budget. En 2015, la CFW annonçait ainsi dans un communiqué qu’il s’agirait de la dernière saison. « Mais c’est la Fashion Week chrétienne, ainsi il pourrait y avoir une résurrection, » avait alors déclaré l’un des organisateurs. Même si le site de la CFW semble peu mis à jour, quelques petits événements continuent d’avoir lieu, la Fashion Week chrétienne de cette année s’étant tenue du 8 au 14 février 2017.

 

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here