Peut-être nourrissez-vous le projet d’entrer dans le ministère à plein temps. Vous vous réveillez le matin en étant fiers de savoir que votre journée sera dédiée à Son service, vous passez toute la journée dans diverses missions ministérielles, vous avez véritablement le temps d’entretenir votre relation avec Dieu et de servir Son peuple. Oui, le ministère à temps plein est quelque chose de foncièrement génial. Cependant, beaucoup de personnes y entrent simplement parce qu’elles se «sentent appelées». Or, prendre la décision d’entrer pleinement dans le ministère demande bien plus qu’un simple «sentiment». Le ministère a plein temps n’est pas de tout repos et vous devez prendre conscience des épreuves et des difficultés auxquelles vous devrez faire face, ainsi que du prix d’une telle dévotion.

1) Le ministère à plein temps ne nous donne pas plus de temps libre.

Être dans le ministère signifie travailler à plein temps pour le Seigneur. Contrairement à ce que l’on pense, cela ne signifie pas que vous aurez plus de temps libre, bien au contraire. L’avantage d’exercer un emploi dit « normal » est que notre emploi du temps est véritablement défini. Il y a une heure à laquelle nous arrivons au bureau et une heure à laquelle nous le quittons. Lorsque l’on est dans le ministère, c’est une toute autre histoire. Beaucoup vous diront qu’ils ont dû mal à s’arrêter de travailler et à faire des pauses. A la façon des entrepreneurs, ils sont un peu leur propre patron. En cela, la liste de choses à accomplir ne cesse de s’allonger, car il est rare d’avoir des personnes à qui déléguer les tâches. Qui plus est, le fait de servir le Seigneur est un véritable plaisir, quelque chose que nous ne considérons pas véritablement comme un fardeau et en cela, il est très difficile de dire stop et de s’accorder de simples vacances. Lorsque vous entrez dans le ministère, cela signifie que vous consacrez plus de huit heures de votre journée à Dieu, à la méditation, à l’étude de la Parole, à la prédication de l’Évangile… Le plaisir, vous le prenez dans le fait d’être au service des brebis et non dans le temps libre que vous vous accordez. Cela signifie « moins de vous, de vos loisirs et de vacances, et plus de Jésus » en somme (Jean 3:30).

2) Le ministère à plein temps, ce n’est pas être servi mais servir les autres.

Le mot « ministère » vient du mot grec « diakoneo » qui signifie « servir« . En étant à plein temps, votre principal désir doit être de servir Dieu et ensuite Son peuple. Attention, cela ne veut pas dire que les brebis doivent vous asservirent et faire de vous leur serviteur au sens propre. Cela ne veut pas non plus dire que vous devez dire oui à chacun de leurs désirs. Vous n’êtes pas appelé à être esclave des hommes, mais esclave de Jésus-Christ seul (Luc 1:38; 1 Corinthiens 7: 22-23). Cependant, le ministère n’est pas fait pour les hommes ou femmes qui sont de nature égoïste et qui désirent être servis par les autres, sans jamais mettre la main à la patte. Il faut à l’inverse, avoir un coeur rempli d’amour et de compassion comme Christ. Si vous ne vous sentez pas prêt à porter le lourd fardeau des âmes et à intercéder nuit et jour pour le peuple de Dieu, n’entrez pas dans le ministère à plein temps.

3) Une belle récompense… mais un lourd jugement !

Le ministère à temps plein appelle de grandes et belles récompenses, mais il appelle également un jugement plus sévère de la part du Seigneur, en particulier pour ceux qui enseignent la Parole. Il vous faut réaliser l’importance de votre rôle auprès des brebis et des différents messages que vous leur apportez. Même si les chrétiens se doivent de sonder les Ecritures, leur Salut dépend en partie de ce que vous leur enseignez et des doctrines sur lesquelles vous bâtissez leur foi. Les personnes qui veulent servir à plein temps doivent être prêtes à être jugées par Dieu en conséquence.

Mes frères, qu’il n’y ait pas parmi vous un grand nombre de personnes qui se mettent à enseigner, car vous savez que nous serons jugés plus sévèrement. (Jacques 3:1)

4) Le ministère à plein temps, ce sont des attaques pour lesquelles il faut être préparé.

Ceux qui sont appelés à servir Dieu à plein temps savent que leur marche ne sera pas de tout repos. En plus de devoir porter le fardeau des âmes, de les écouter, de prier pour leurs problèmes et les leurs, ils deviennent également les cibles prioritaires de l’ennemi qui fera tout ce qui est en son pouvoir pour les faire tomber. Cela peut se traduire par des attaques spirituelles, par des critiques et des insultes venant de toute part, de fausses accusations, des tentations de compromis et beaucoup d’autres dérives. Ceux qui veulent entrer dans le ministère doivent être profondément enracinés en Christ et surtout équipés pour faire face aux attaques du diable. En effet, beaucoup se pensaient prêts mais en réalité ne l’étaient en rien. Ils se sont ainsi littéralement effondrés eux, et les âmes qui étaient sous leur responsabilité, à cause de leur manque de préparation et de maturité.

    Nous invitons ainsi tous ceux qui désirent entrer dans le ministère à plein temps à réfléchir à leurs motivations et à considérer le coût que cela implique. Peut-être devrez-vous abandonner certaines de vos ambitions personnelles et autres activités, faire des sacrifices pour laisser Dieu prendre pleinement le contrôle. Si vous n’êtes pas prêts à diminuer afin de laisser Christ croître (Jean 3:30), le ministère à temps plein n’est pas fait pour vous. Mais ne soyez pas pour autant découragés. Il est tout à fait possible de servir Dieu autrement. Tous ceux qui sont en Christ sont appelés à le servir et ce, d’une multitude de façon. Il suffit ainsi de demander à Dieu ce à quoi Il vous appelle précisément. En faisant preuve de foi et de patience, Il vous répondra assurément.

SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here