Patientez...

Je recherche...

« Je suivrai Jésus plus tard »: pourquoi vous ne devez plus penser comme cela !

Partager
Image Map

Combien de fois avons-nous entendu dire : « je suis trop jeune pour être à fond dans la religion”, “Dieu ? Ce sera pour plus tard » ou encore “je profite de ma vie d’abord, je me convertirai vraiment quand je serai plus vieux” ? 

Les difficultés d’abandonner le monde

Lorsque l’on est jeune, se consacrer à Dieu n’est pas choses simple. Les tentations sont nombreuses : fornication, boîtes de nuit, musique mondaine, alcool, cigarette… « Pourquoi dire adieu à tout cela alors que l’on a même pas encore 30 ans ? » pensent la majorité des adolescents. Beaucoup refusent d’abandonner le monde parce que cela demande de vrais sacrifices. Ces arguments restent compréhensibles. Après tout, il est normal de vouloir passer du bon temps, profiter de la vie, de sa famille et de ses amis et de jouir d’une liberté sans contraintes. Et pourtant…

Serez-vous là demain ?

Penser de la sorte et mener un style de vie en contradiction avec les principes de Dieu est une véritable prise de risque ! Avez-vous l’assurance d’être en vie demain ? Nous connaissons tous des personnes malheureusement décédés de façon brutale alors qu’ils avaient toute la vie devant eux. Il nous faut réaliser que cela n’arrive pas qu’aux autres ! Dieu donne le souffle de vie et le reprend quand Il veut. Qui sait si dans une semaine, quatre jours ou même à la prochaine seconde, nous serons encore en là… Notre vie est entre les mains du Seigneur et Seul Lui connaît notre heure.

L’enlèvement est proche

La Parole de Dieu déclare que le jour du Seigneur viendra comme un voleur (2 Pierre 3:10). En d’autres termes, Jésus reviendra chercher son Eglise à l’improviste, sans que quiconque ne connaisse le jour et l’heure. D’ailleurs, les signes de sa venue proche sont déjà visibles. Certes, nous savons que l’Antéchrist doit apparaître et qu’il n’est pour le moment pas encore public. Mais faut-il attendre sa venue pour se convertir sincèrement ? Dieu sait tout, voit tout et connaît les cœurs. Il sait également si nous sommes venus à Lui par amour, ou si nous l’avons fait simplement pour échapper aux tribulations à venir. Nous ne devons pas nous rapprocher de Lui parce que nous sentons le danger et la fin, mais par pur amour et par reconnaissance de ce qu’Il a fait pour nous.

Ne vous convertissez pas par peur de l’enfer

Rapprochez-vous de Dieu avec un cœur sincère, pour ce qu’Il est réellement et non pour ce qu’Il a à offrir ! Ne faites pas de l’enfer l’un des principaux motifs de votre conversion. La volonté d’aller au paradis doit être une motivation, sans pour autant obnubiler nos pensées. Nous devons aimer Dieu de façon désintéressée. S’il n’avait pas la paradis à nous offrir mais uniquement Sa personne, l’aimerions-nous tout autant ?

La grâce de pouvoir se dire chrétien

La plupart d’entre nous vivons dans des pays prônant la liberté de culte. Mais qu’en est-il de ces chrétiens martyrisés pour leur foi ? Certains sont interdits de lire la Bible, d’autres doivent prendre des risques considérables pour assister au culte. D’autres encore doivent choisir entre renier Jésus et se reconvertir ou mourir ! Quels que soient les problèmes que nous rencontrons, les tentations auxquelles nous devons résister et les obstacles qui se dressent devant nous, réalisons que c’est une grâce que d’être chrétien. Certains donneraient tout ce qu’ils ont pour être à notre place. Dès lors, ne nous privons pas de cette liberté de croire en Christ, de lire sa Parole et de vivre en communion avec nos frères et sœurs en Christ.

Jésus a fait le plus dur

Les chrétiens ne sont pas appelés à mener une vie paisible. Il faut résister aux péchés, dominer sa chair, empêcher notre vie passée de resurgir… Qui a dit que la sanctification était chose simple ? Nous chipotons parce que Dieu nous demande de mettre les choses du monde de côté et de porter notre propre croix. Mais en réalité, ce qu’Il nous demande n’est pas ce qu’il y a de plus compliqué ! Le plus difficile, le Fils l’a accompli à la croix pour nous ! Vous imaginez-vous vivre en sachant qu’à vos 33 ans, on vous crucifierait en place publique pour les fautes des autres ? Jésus aussi a eu des moments de doute et de peur face à ce qui l’attendait, mais Il n’a jamais renoncé à sa mission ! Il est allé jusqu’au bout de son combat avec l’aide du Père et aujourd’hui Il est ressuscité et règne à Sa droite.

Tout est vanité ici bas

Mieux vaut 90 ans de sacrifices et l’éternité avec Dieu, qu’une vie à la « YOLO » et l’éternité en enfer ! La vie sur terre ne vaut rien ! Tout ici est éphémère, tout prendra fin, vous n’emporterez rien dans votre tombe ! Sanctifiez-vous dès aujourd’hui. Il serait dommage de rater l’enlèvement et le ciel pour de stupides vanités ! La véritable vie est auprès de Jésus, dans la joie et le bonheur éternel ! Et puis en Christ aussi on s’amuse, on est dans la joie, on trouve une famille, de véritables frères et sœurs en Christ ! La vie chrétienne est bien plus facile à mener quand elle est partagée avec des personnes qui partagent notre foi et nous tirent vers le haut !

Jésus vous appelle

Si vous désirez le ciel, abandonnez les choses du monde dès aujourd’hui. Vous aurez des sacrifices à faire, mais ils ne seront pas insurmontables car Dieu sera à vos côtés. Le Salut est un don gratuit de Dieu aux hommes qu’Il a créés et aime plus que tout au monde. C’est une grâce que vous devez saisir dès maintenant car nul ne sait si demain vous vivrez. Vous n’êtes pas trop jeunes pour suivre Dieu. Rappelez-vous de Samuel, appelé à servir alors qu’il avait à peine une dizaine d’années. Dieu vous aime et Il fait encore preuve de miséricorde. Repentez-vous sincèrement tant qu’il est encore possible de le faire et consacrez-vous à Dieu définitivement. Votre vie n’en sera que meilleure !

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !

Mots-clé:

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

1 × cinq =