D’origine afro-américaine, James C. Lewis a bâti sa renommée internationale sur une approche afro-centrée originale et un désir de mettre l’art au service de l’Histoire de la communauté Noire.

Après l’obtention de son diplôme du secondaire, James C. Lewis, jeune afro-américain originaire de Géorgie, déménage à Atlanta, où il obtient son diplôme de premier cycle en communication visuelle à l’Institut d’arts d’Atlanta. Il travaille ensuite dans le monde de la publicité et du marketing pendant 10 ans. Suite à ces différentes expériences, il décide en 2008 de lancer son propre studio de photographie,  « Noire3000 » ou « N3K Studios photo ».

L’année 2016 fut l’occasion pour Lewis de présenter ses oeuvres à l’internationale. Dans une exposition scindée en deux parties (« African Kings » et « Icons of Bible »), l’artiste a choisi de mettre en image l’Histoire des dynasties africaines les plus influentes, mais aussi de grands personnages bibliques.

Cette galerie photo, premièrement exposée aux Etats-Unis, a connu un franc succès. Le photographe était alors revenu sur les raisons de ce choix artistique. Enfant noir ayant grandi aux Etats-Unis, son origine ainsi que celle de toute sa communauté ne lui sont racontées que par le biais de la période de l’esclavage. Que ce soit dans le cinéma, la photographie ou la retranscription de l’Histoire, il remarque la fâcheuse tendance  de choisir une personne de peau blanche pour représenter un personnage noir. Lewis cherche ainsi à dénoncer le « whitewashing » (“blanchiment”) culturel.

Les photos de la série Icons of the Bible ont été largement diffusée sur le web. On peut y voir les plus grandes figures de la Bible comme David, l’ange Gabriel, Rebecca, Marie et même Jésus. Les modèles photographiés sont de diverses origines, mais répondent tous au désir du photographe d’apporter un regard nouveau sur des siècles de représentations qui sont selon lui, formatées aux images européennes et américaines. Les images très esthétiques, reflètent ce à quoi les personnages emblématiques de l’Ancien et du Nouveau Testament auraient dû ressembler, contrairement aux images traditionnellement véhiculées.

James C. Lewis souhaite ainsi ouvrir les esprits et relancer la discussion sur la manière d’interpréter l’Histoire. En attendant de vous faire votre opinion sur le sujet, découvrez quelques unes des photos de la galerie !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here