Le cinéma chrétien a le vent au poupe ! Si vous l’avez manqué, le nouveau film chrétien « La voix du pardon » est sorti en salle ce mercredi 22 mai. Notre équipe a eu la chance de pouvoir le regarder en avant-première et voici les 4 raisons pour lesquelles vous devriez vous aussi aller voir ce film au cinéma !

1) Parce que son histoire autour du pardon nous concerne tous !

Tiré d’une histoire vraie, le film retrace le parcours de Bart Millard, 10 ans, abandonné par sa mère et qui doit subir au quotidien la violence d’un père alcoolique. Des années plus tard au lycée, sa passion pour la musique lui donne l’occasion de s’évader loin de son père, avec son groupe. Pour s’accomplir en tant qu’artiste, le musicien va devoir affronter son passé et trouvé assez de foi pour pardonner à son père. Construit autour de la notion de pardon, ce film retraçant une histoire bien particulière, nous concerne tous : qui ne s’est jamais retrouvé en proie à la rancoeur et à l’amertume vis-à-vis d’une personne nous ayant fait du mal ? Par le biais de l’histoire de Bart Millard, chaque spectateur est invité à faire une introspection et à méditer autour de cette valeur chrétienne si importante que constitue le pardon. Il nous rappelle qu’il est impossible de vivre en paix avec nous-même sans démarche de pardon envers ceux qui nous ont fait du mal.

2) Parce qu’il traite de la chanson chrétienne la plus vendue de toute l’histoire !

Peut-être que vous connaissez la chanson « I can only imagine » du groupe MercyMe qui est sortie en 1999, mais connaissez-vous l’origine de cette chanson ?  Parce qu’il  y a toujours une histoire derrière une chanson, « La voix du pardon » narre l’histoire vraie du chanteur Bart Millard, auteur du double disque de platine « I Can Only Imagine ». Le film nous montre  comment Dieu a agit tout au long de son histoire en retraçant les étapes clés et en envoyant les personnes importantes qui ont joué un rôle de près ou de loin dans la composition de cette chanson. Son histoire bouleversante nous permet de comprendre comment la foi, l’espoir l’amour et le pardon furent une source d’inspiration pour le compositeur qui a vécu une enfance difficile.

3) Parce que le jeu des acteurs et les musiques nous embarque immédiatement !

Réalisé par Andrew et Jon Erwin, le jeu des acteurs nous plonge au coeur de l’histoire d’une relation-père fils conflictuelle ! Le titre du générique « Je ne peux qu’imaginer », interprété en français par le chanteur Grégory Turpin et le groupe de pop-louange Glorious, ainsi que les musiques du film sont divinement bien choisie, si bien qu’elles ajoutent une part d’émotion à ce scénario narré avec brio.

4) Parce que nous devons soutenir le cinéma chrétien

En tant que chrétiens, nous sommes toujours ravis d’apprendre la sortie d’un film sur la foi dans nos cinémas français ! C’est en tout cas la mission que s’est donnée le groupe SAJE, qui est une société de distribution cinématographique de films et téléfilms d’inspiration chrétienne. Ils sont par exemple à l’origine de la sortie des films Forgiven, Jésus l’enquête ou encore l‘Etoile de Noël. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que la vie d’un film en salle se joue la semaine de sa sortie. Si un film ne fait pas assez d’entrées dès la première semaine, les cinémas peuvent décider de le retirer, par manque de rentabilité. C’est malheureusement aujourd’hui la menace qui pèse sur le film « La voix du pardon », mais aussi sur tous les films chrétiens qui sortent au cinéma. Le film étant sorti ce mercredi en salle, il nous reste 3 jours pour démontrer que les films chrétiens ont véritablement un public en France ! Alors si vous aussi vous désirez voir le cinéma chrétien se développer et le soutenir, foncez découvrir ce merveilleux film dans les salles près de chez vous !