L’approche de la rentrée est pour beaucoup synonyme de changements et de nouveautés. Le moment est opportun pour adopter de nouvelles habitudes. Avant d’entrer dans le cycle du métro-école-dodo, il est important de poser des fondements clés dans votre quotidien d’étudiant. Voici une liste de 5 habitudes à respecter pour avoir une vie plus ou moins saine durant cette nouvelle année scolaire.

1) L’organisation et la priorisation dans vos différentes activités

L’organisation est la clé pour avoir une vie saine et équilibrée. En tant qu’étudiant, vous serez amenés à effectuer de nombreuses tâches, retenir de nombreuses choses, gérer bien des devoirs et autres travaux scolaires. Si vous ne voulez pas vous retrouver débordé, vous aller devoir apprendre à gérer chacune de vos taches en les listant par ordre de priorité. Pour cela, rien de mieux qu’un bon agenda ou carnet de notes pour noter tout ce que vous avez en tête et ne pas prendre le risque d’oublier une de vos tâches.

2) L’environnement

Pour adopter un mode de vie sain, il faut de toute évidence évoluer dans un environnement sain. S’il y a bien un lieu où l’on doit limiter la pollution, le désordre, le bruit et tout ce qui pourrait polluer notre esprit et impacter négativement notre corps, c’est dans notre chambre. Veillez à ce que votre espace de travail soit toujours propre et ordonné. Aérez cet espace quotidiennement et ajoutez-y une touche de nature avec quelques plantes vertes. N’hésitez pas à n’y installer que le stricte nécessaire car c’est bien connu : bureau et et chambre encombrés = esprit encombré.

A lire aussi :  Le problème du divorce

3) L’alimentation et sport

Un mode de vie sain passe nécessairement par une alimentation saine et équilibrée ainsi qu’une activité physique régulière. Faire du sport ne veut pas forcément dire qu’il faut aller transpirer à la salle de sport pendant 2 heures chaque matin. Il s’agit surtout de rester actif, car un corps inactif est un corps qui accumule les mauvaises calories sans jamais les éliminer, ce qui mène inévitablement vers des maladies graves. Pour les éviter, il faut donc bien sûr veiller à se dépenser mais aussi et surtout à s’alimenter correctement. Oui pour les bonbons, les chips et le Macdo… mais de temps en temps pour se faire plaisir et pas tous les jours ! Les meilleurs amis de la cuisine étudiante sont souvent les grands basiques accessibles à des petits budgets. Pourtant, manger sainement ne veut pas forcément dire dépenser énormément. Des aliments comme les légumes secs et féculents, les œufs, les conserves de poissons, le pain, le lait et les yaourts ne coûtent pas excessivement chers et vous permettront de constituer des repas équilibrés.

4) Le sommeil et les pauses

Le sommeil est l’évènement le plus important de notre journée, mais il est souvent négligé. Il permet pourtant au corps de se régénérer durant quatre phases que sont la somnolence, le sommeil léger, le sommeil profond et le sommeil paradoxal. C’est durant ces phases que notre corps prend le temps de recharger toutes les énergies dont il a besoin pour bien fonctionner. On ne le répètera jamais assez mais en tant qu’étudiants, votre temps de sommeil est capital surtout au moment des examens. Même si vous êtes tenté de réviser toute la nuit, gardez-vous de le faire car cela sera plutôt contre-productif. Lorsqu’ils sont en manque de sommeil, beaucoup d’étudiants se tournent vers les boisson énergétique chez i-run.fr . Ces dernières peuvent vous aider à rester un peu plus éveillés au même titre que le café mais n’oubliez pas que leurs bienfaits ne seront jamais équivalents à ceux d’un véritable temps de repos.

A lire aussi :  10 versets qui montrent que notre Dieu est un Dieu de miracles !

 

Choisir un mode de vie sain est avant tout une question de bonne volonté et de bonnes habitudes à prendre dès le début de l’année scolaire. Même si vous êtes étudiants, il est important de savoir qu’adopter un mode de vie sain ne signifie pas souffrir et se priver de tout. C’est choisir de mener une vie équilibrée où nos études ont la priorité, sans pour autant qu’elles nous empêchent de nous épanouir dans d’autres domaines et ce de façon saine.