3 choses essentielles à se rappeler lorsque nous évangélisons !

Jésus a ordonné à chacun de ses disciples d’annoncer l’Évangile et de partager la Bonne Nouvelle dans le monde entier. Voici trois choses à ne pas oublier lorsque nous évangélisons ceux qui ne connaissent pas Christ.

1) L’évangélisation est la mission de tous, sans exception !

Beaucoup considèrent à tort que l’évangélisation est un commandement donné à ceux qui ont une «vocation spéciale» ou une «onction particulière» pour le faire. Or, l’évangélisation n’est pas un ministère réservé à quelques uns, mais le devoir de chaque chrétien ! En Matthieu 28:19-20, Jésus s’adresse à ses disciples de la sorte :

« Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. »

Jésus n’adresse pas ces paroles à Pierre ou à Jean, mais au groupe des douze ! Il est vrai que certains ont reçu le ministère d’évangéliste ou sont dotés d’une véritable habilité à s’exprimer en public. Mais les plus timides d’entre nous ne doivent pas se sentir exemptés du devoir d’évangélisation, d’autant plus qu’il existe aujourd’hui de multiples façons d’annoncer l’Évangile !

2) Tout le monde n’acceptera pas notre discours…

« [Jésus] envoya devant lui des messagers, qui se mirent en route et entrèrent dans un bourg des Samaritains, pour lui préparer un logement. Mais on ne le reçut pas, parce qu’il se dirigeait sur Jérusalem. » (Luc 9:52-53)

Demandez à ceux qui arpentent les métros et rues s’ils sont toujours bien accueillis. La réponse sera de toute évidence négative car nous vivons dans une société de plus en plus hostile à Dieu ! Beaucoup de chrétiens se sentent découragés et n’ont plus à cœur de partager l’Évangile, tant ils ont essuyé de refus. Or, il nous faut comprendre que notre mission n’est pas de convaincre les gens ni de les convertir, mais de leur apporter la Bonne Nouvelle, de leur parler d’un Sauveur qu’ils ne connaissent peut-être pas. Lorsque nous évangélisons, nous devrions nous concentrer sur la prédication de l’Évangile et non sur les résultats. Nous ne pouvons pas forcer les gens à croire en Christ, mais nous pouvons essayer de leur apporter le message en donnant le meilleur de nous-mêmes ! Faisons notre part, Dieu fera le reste.

3) Nous avons nous aussi été évangélisés un jour !

Chaque personne qui évangélise se doit d’adopter une attitude exemplaire et se détacher de tout jugement, orgueil et sentiment de supériorité. Dans sa lettre aux Éphésiens, Paul rappelle que, bien que convertis, nous étions nous aussi des pécheurs :

« C’est pourquoi, vous autrefois païens dans la chair, appelés incirconcis par ceux qu’on appelle circoncis et qui le sont en la chair par la main de l’homme, souvenez-vous que vous étiez en ce temps-là sans Christ, privés du droit de cité en Israël, étrangers aux alliances de la promesse, sans espérance et sans Dieu dans le monde. Mais maintenant, en Jésus-Christ, vous qui étiez jadis éloignés, vous avez été rapprochés par le sang de Christ »

Nous ne sommes le fruit de la grâce. Nous ne méritons rien, pas même le pardon, mais Dieu nous a fait miséricorde. C’est avec cette même attitude de grâce et de bonté que nous devrions nous adresser aux non-croyants !

 

Plus le temps passe, plus la société refuse d’accepter la vérité de l’Évangile. Néanmoins, ne soyons pas découragés et continuons d’annoncer la Bonne Nouvelle. Il y a un ciel à gagner et un enfer à perdre ! Chaque jour, des milliers d’âmes meurent sans Christ et un jour, nous devrons rendre des comptes ! Alors ne perdons plus un seul instant et prenons notre mission d’évangélisation à bras-le-corps !

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !