La Bible est un livre dense qui contient de nombreux principes et commandements auxquels nous, chrétiens, devons nous soumettre. Certains ne sont plus d’actualité (nous ne sommes plus sous la Loi), tandis que d’autres sont toujours valables. Mais dans la liste de tous ces commandements, la Parole de Dieu semble insister sur deux d’entre eux, deux principes clés que tous les chrétiens devraient s’attacher à suivre dans leur vie quotidienne.

Dans le livre de Matthieu se trouve un épisode que vous connaissez sans doute. Alors que les pharisiens s’apprêtent une énième fois à éprouver Jésus, l’un des docteurs de la Loi s’approche de lui et lui pose la question suivante : « quel est le plus grand commandement de la loi ?« . A cela, Jésus répond ceci :

« Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton coeur, de toute ton âme, et de toute ta pensée. C’est le premier et le plus grand commandement. Et voici le second, qui lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépendent toute la loi et les prophètes. » (Matthieu 22:38-39).

Étonnement, Jésus établi une hiérarchie dans les commandements et semble indiquer que ces principes sont les piliers de l’évangile. Ces deux commandements ne cesseront d’être repris, par l’apôtre Paul par exemple, mais aussi par Jacques (Jacques 2:8). Comment devons-nous ainsi les comprendre ?

Aimer Dieu

Le premier et le plus important des commandements est de toute évidence d’aimer le Seigneur. Même s’il est annoncé à l’impératif et sous la forme d’un ordre, vous n’êtes pas sans savoir qu’il est impossible de forcer l’amour de quelqu’un. Cet amour doit être développé et partagé de façon naturelle. Bien que le fait d’aimer Dieu soit un commandement, le Seigneur ne vous forcera jamais à lui témoigner votre amour. C’est à vous de le faire grandir. Mais qu’est-ce qu’aimer véritablement ? Il est bien difficile de réussir à poser des mots sur ce qu’est l’amour. Une chose est sure : il doit être vrai et surtout désintéressé. Nous sommes appelés à aimer Dieu sans compromis ni concession, avec un cœur pur dépourvu de tout intérêt. Nous sommes appelés à l’aimer pour ce qu’Il est et non pour ce qu’Il a à nous offrir. Vous voulez savoir si vous aimez véritablement Dieu ? Posez-vous les questions suivantes :

  • Jésus est-il celui à qui vous pensez en premier lorsque vous vous réveillez et lorsque vous allez vous coucher ?
  • Aimez-vous passer du temps dans l’adoration et la contemplation de Sa personne ?
  • Est-il celui à qui vous donner véritablement la priorité ?
  • Combien de temps passez-vous dans l’intimité avec Lui ?
  • Si Jésus n’avait rien à vous offrir, l’aimeriez-vous quand même ?
  • Si Dieu décidait finalement de supprimer l’enfer, quelle serait votre attitude suite à cette annonce ? Continueriez-vous à prier et à vous sanctifier ?
  • Qu’est-ce qui vous intéresse chez Dieu ? Sa main ou Son coeur ?
  • Enfin, à quand remonte la dernière fois où vous avez témoigné votre amour de vive voix, où vous avez dit « Je t’aime » à Dieu ?
A lire aussi :  3 encouragements pour ceux qui n'arrivent pas à mener une vie de sanctification

Aimes les autres

Lorsqu’on parle de christianisme, la première chose qui vient à l’esprit des gens, c’est la charité. Il n’y a pas de « religion » plus explicite, ou du moins, qui ne mette autant en avant la nécessité d’aimer son prochain. Jésus est mort par amour pour nous mais avant cela, il est celui qui nous recommandait de bénir nos ennemis et d’aimer ceux qui nous persécutaient (Matthieu 5:44) ou de tendre la joue gauche si l’on nous frappait sur celle de droite (Matthieu 5:39). Le plus bel acte d’amour que Jésus ait manifesté, c’est sa mort sur la croix. Il ne l’a pas fait pour Lui mais pour nous, et nous sommes appelés à manifester ce même amour sacrificiel pour notre prochain ! Oui, cela vous fera sans doute grincer des dents, mais aimer l’autre d’un amour véritable, c’est être prêt à donner sa vie pour lui ! Jésus lui-même nous le confirmera une nouvelle fois dans Jean 15:13 :

Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis.

Nous sommes appelés à aimer notre prochain sans limites, à pardonner sans restriction, à subir son humiliation, ses critiques, ses moqueries et ses injures mais à le bénir en retour ! Difficile dites-vous ? Assurément ! Mais ce n’est pas impossible dès lors que nous laissons Christ vivre au travers de nous. Cet amour n’est pas quelque chose que l’homme peut manifester de façon naturelle car cela va à l’encontre de sa chair et de sa nature pécheresse. Cependant, dès lors que nous faisons le choix de diminuer pour laisser Christ croître (Jean 3:30), et que nous déclarons qu’Il vit en nous (Galates 2:20), alors tout devient possible et nous sommes capables de manifester ce même amour qui nous est décrit en 1 Corinthiens 13 :

L’amour est patient, il est plein de bonté; l’amour n’est pas envieux; l’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil,  il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s’irrite pas, il ne soupçonne pas le mal, il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il se réjouit de la vérité; il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

A chaque fois que vous vous demanderez si vous obéissez à ce commandement, prenez ce passage et remplacez le mot « amour » par votre prénom.

A lire aussi :  Comment reconnaître une secte ou une église aux dérives sectaires ?

Avez-vous remarqué quel était le point commun entre ces deux commandements ? Il s’agit de l’amour : l’amour véritable, sincère, profond et désintéressé. Dieu est Amour et il nous appelle à faire de même, à nous débarrasser de toute haine, de toute amertume, de toute rancœur et à non pas nous contenter de partager l’amour, mais à chercher à le devenir !  Nous avons été créés par amour et été sauvés par amour. Nous avons été créés pour aimer, mais aussi pour être aimés. L’amour : tel est le résumé de l’évangile et le plus important des commandements car c’est la seule et unique chose qui demeurera éternellement, en la personne de Jésus-Christ.

« Maintenant donc ces trois choses restent: la foi, l’espérance, l’amour; mais la plus grande des trois, c’est l’amour. (1 Corinthiens 13:13)