Vous les connaissez, ces excuses que l’on se trouve pour ne pas ouvrir sa Bible. Avouons-le : il s’agit de fausses excuses ! Tout comme pour la prière, nous avons tous la possibilité de dégager du temps pour méditer la Parole. Tout est une question de volonté, d’organisation et de motivation ! Voici quelques uns des faux arguments derrière lesquels vous ne pourrez plus vous cacher.

Excuse n°1 : Je ne sais pas par où commencer et quoi lire

La majorité des enseignants vous recommanderont de commencer par lire les Evangiles, c’est à dire les livres de Matthieu, Marc, Luc et Jean, puis de poursuivre avec les épîtres, de lire les grandes histoires de la Bible comme celle d’Abraham, de Ruth ou encore de Jonas et de terminer par des livres plus complexes comme l’Apocalypse. Vous pouvez aussi adopter une méthode chronologique, c’est-à-dire commencer par la Genèse et terminer par l’Ancien Testament. Bon nombre de sites et d’applications proposent également des plans de lecture biblique : chaque jour, vous retrouverez un verset, chapitre ou passage à méditer. Enfin, vous pouvez aussi adopter la méthode « inspiration », c’est-à-dire vous laisser conduire en lisant le chapitre de votre choix, sélectionné par vos soins (ou tout simplement par le Saint-Esprit).

Excuse n°2 : Je n’ai pas le temps de la lire

Encore une fois, c’est une fausse excuse. Si vous avez le temps de faire du sport, d’aller au cinéma, de lire des livres ou de vous poser devant une série Netflix, vous avez nécessairement le temps de méditer la Parole. En réalité, toute est une question d’organisation et de priorité. Nous sommes bien conscients que pour les étudiants en période d’examen ou les parents de nourrisson ou de famille nombreuses, il n’est pas toujours facile de réussir à dégager du temps. Néanmoins, nous croyons qu’il est possible de trouver des solutions, comme le fait de se lever plus tôt par exemple. Les applications bibliques sont aussi là pour faciliter nos temps de méditation et notre accès à la Parole. Elles nous offrent la possibilité de méditer partout, à tout moment et de saisir toutes les opportunités qui s’offrent à nous pour lire quelques passages.

A lire aussi :  Comment se montrer fidèle envers Dieu ?

Excuse n°3 : Je ne comprends rien

Il est vrai que certains passages de la Bible peuvent être difficiles à appréhender. Le vocabulaire n’est pas des plus modernes et certaines expressions nous laissent parfois perplexes. Si vous avez l’impression de ne pas comprendre ce que vous méditez, n’hésitez pas à vous procurer une Bible en version Français courant ou Parole de vie. Ces versions sont idéales pour ceux qui débutent, mais il est préférable de ne pas trop s’y attacher, les traductions étant parfois beaucoup trop éloignées du sens originel des textes. Vous pouvez également vous procurer des dictionnaires, index, concordances et commentaires bibliques qui constitueront de véritables guides dans vos études et méditation. N’oubliez pas que la Bible a plusieurs niveaux de lecture et des messages qui ne pourront vous être révélés que par le Saint-Esprit. C’est la raison pour laquelle vous devez prier avant, pendant et après chaque temps temps de lecture.

Si vous laissez votre chair dicter votre conduite, soyez assuré d’une chose : vous n’ouvrirez jamais votre Bible ! Galates 5:17 nous explique en effet que « la chair a des désirs contraires à ceux de l’Esprit, et l’Esprit en a de contraires à ceux de la chair ». Pour changer ses habitudes, il faut au départ se faire violence et s’armer de courage, de force et la motivation. Si vous avez véritablement envie de méditer la Parole, vous y arriverez. A l’inverse, si ce n’est pas un réel désir en vous, votre Bible restera fermée. Priez afin que le Seigneur développe votre soif et votre amour pour la Parole. Organisez-vous. Définissez vos priorités. Méditer la Parole deviendra bientôt une véritable habitude !

A lire aussi :  Comment prier avec ses frères et soeurs en Christ ?