Patientez...

Je recherche...

Entrepreneur et chrétien : 6 pièges dans lesquels il ne faut pas tomber !

Partager
Image Map

En tant qu’entrepreneurs chrétiens, il y a des attitudes, stratégies, mentalités, ruses et tactiques qu’il nous est absolument impossible d’adopter. Les raisons ? Notre identité chrétienne ! Aujourd’hui, on encourage les chrétiens à monter leur business. Il n’a d’ailleurs jamais été aussi facile de lancer son entreprise. Cependant, entre la création d’un projet et son succès, il y a un pas; Un chemin plus ou moins long mais jonché d’embûches, d’épreuves, de challenges et surtout de pièges dans lesquels il ne faut pas tomber ! Contrairement aux entrepreneurs laïcs qui ne se soucient pas de ces problématiques, nous, chrétiens entrepreneurs, devons absolument demeurer vigilants sur ces 6 éléments :

Vous avez un projet, une entreprise, une marque et souhaitez bénéficier de notre visibilité pour vous faire connaître avec un petit budget ? Nous avons créé une plateforme accueillant tous les projets des entrepreneurs chrétiens ! Contactez-nous à l’adresse suivante : publicites@chretienslifestyle.com .

1) Le compromis

Avant d’être entrepreneur, vous êtes chrétien ! Vous ne pouvez donc pas accepter tous les contrats que l’on vous propose, surtout s’ils sont en totale contradiction avec vos valeurs. Quels que soient la somme d’argent mis sur la table, la réputation et le positionnement de la marque qui vous contacte ou le nombre de personnes que l’on vous promet d’atteindre, attachez-vous à une ligne de conduite et n’en déviez jamais. Vous avez une seule et même mission : respectez-la et gardez sous vos yeux la vision de votre projet.

« Quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? » (2 Corinthiens 6:14)

2) L’utilisation du nom de Dieu n’importe comment

Il y a deux types d’entrepreneurs chrétiens : ceux dont le projet est entièrement dédié à l’Évangile, cible les chrétiens et a pour mission de faire prospérer le Royaume, et ceux qui sont chrétiens mais se sont lancés dans un projet qui peut toucher tout type de personne (coiffure, photographie…). Dieu est notre allier, notre plus fidèle associé, mais cela ne nous donne pas le droit d’utiliser Son nom n’importe comment, dans le seul but de faire fructifier notre business. Ne vous amusez pas à tordre le sens des Écritures pour servir les intérêts de votre entreprise. C’est une attitude malhonnête et peu valorisante pour votre projet. Cela donne l’impression que vous êtes prêt à tout pour attirer des potentiels clients, quitte à utiliser le nom de Dieu en vain. Or, votre cible est assez intelligente pour discerner si ce que vous dites est pertinent ou si c’est à l’inverse insensé et frôle le ridicule.

« Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain; car l’Éternel ne laissera point impuni celui qui prendra son nom en vain ». (Exode 20:7)

3) La gratuité

Quel entrepreneur n’a jamais reçu le message d’un frère, d’une sœur ou d’un tiers, lui demandant de lui fournir ses services gratuitement ? C’est un comportement auquel nous sommes quotidiennement confrontés. Or, nous ne devons pas tomber dans le piège de la gratuité car le travail que nous fournissons n’est pas gratuit ! En tant qu’entrepreneurs, vous devez dégager des revenus, payer vos factures, financer du matériel et tout simplement investir dans votre entreprise afin de la faire prospérer. Comment comptez-vous la développer si vous répondez favorablement à tous ceux qui vous demandent vos produits gratuitement ? La générosité a ses limites. Sans vous en rendre compte, vous dévalorisez votre travail et perdez toute crédibilité, raison pour laquelle vous devez apprendre à dire non ! Si vous débutez dans l’entrepreneuriat, rien ne vous empêche de faire des promotions ou de proposer des prix au rabais pour permettre à tous les porte-monnaies de se procurer vos services. Mais vous avez aussi tout à fait le droit d’aligner vos prix sur ceux du marché. Qu’importe ce que les gens diront. Une entreprise reste une entreprise et votre travail n’est pas bénévole. Si vous abusez de la « gratuité », votre projet finira par prendre l’eau.

« C’est à la sueur de ton visage que tu mangeras du pain. » (Genèse 3:19).

4) La course à l’argent

Ne tombez pas dans l’excès inverse de proposer des prix trop élevés. Adaptez-les à votre cible et renseignez-vous sur ce qui se fait sur le marché. Ne courez jamais après l’argent. Si votre travail est qualitatif, les gens finiront par le remarquer. Vos premiers clients en parleront à d’autres, qui en parleront à d’autres et grâce au bouche à oreille, votre entreprise finira par prospérer. L’appât du gain n’est pas une source saine de motivation. La cupidité et l’amour de l’argent ont poussé beaucoup à se compromettre. Leur entreprise connaît peut-être un grand succès et leur chiffre d’affaire affiche de nombreux zéros, mais qu’en-est-il de leur cœur ? Est-il toujours attaché à Dieu ou Mammon a-t-il pris la première place ?

« Car l’amour de l’argent est une racine de tous les maux; et quelques-uns, en étant possédés, se sont égarés loin de la foi, et se sont jetés eux-mêmes dans bien des tourments » (1 Timothée 6:10).

5) L’empressement et le découragement

On estime qu’il faut en moyenne plus de 2 années à une entreprise pour qu’elle devienne rentable. Il vous faut donc faire preuve de patience, travailler d’arrache-pied et persévérer dans votre travail si vous souhaitez que votre projet produise enfin des fruits. Beaucoup sont tentés d’abandonner dès les premiers mois, lorsque les premières difficultés apparaissent. Ces derniers oublient que l’aventure entrepreneuriale n’est jamais de tout repos ! Dès problèmes, nous en rencontreront toujours, et les entreprises sont comme les enfants : plus elles grandissent plus les problèmes prennent de l’ampleur ! L’une des première qualité dont un entrepreneur chrétien doit faire preuve, c’est la patience. Laissez le temps au temps. Ne soyez pas pressé : un arbre ne pousse pas en une nuit. Plantez la graine, arrosez-la tous les jours, assurez-vous que la plante soit en bonne santé, et regardez-là devenir un beau chêne solide, enraciné et qui vivra encore de longues années !

« Tu tireras profit du travail de tes mains, tout ira bien pour toi et tu seras heureux. (Psaumes 128:2)

6) Délaisser Dieu

S’il y a bien une chose que les entrepreneurs aimeraient rallonger, c’est les journées ! Nous sommes tellement pris par notre travail et les différentes tâches que nous avons à accomplir que nous manquons toujours de temps. Nous lui courrons après, dormons peu la nuit, ne trouvons parfois plus le temps de manger, et en venons même à négliger notre vie spirituelle. Or, il ne faut pas tomber dans ce piège et faire de son projet une idole ! Dans la Bible, l’Ecclésiaste nous enseigne qu’il y a un temps pour tout (Ecclésiaste 3:1). Nous devons donc apprendre à gérer notre temps de façon à ne jamais manquer notre rendez-vous quotidien avec Dieu ! Votre entreprise ne doit pas vous faire délaisser le Seigneur, et ce que ce soit avant, pendant ou après le succès de celle-ci. Restez attaché à Jésus. Donnez-lui la priorité et vous serez richement béni. Priez de façon à mieux vous organiser. Demandez à Dieu de vous aider à être plus efficace et plus rapide. Appréciez votre aventure entrepreneuriale, sans que votre famille, vos amis, ou Dieu ne soient négligés.

« Recommande tes œuvres à l’Éternel, et tes projets se réaliseront ». (Proverbes 16:3)

Chaque entrepreneur chrétien doit veiller à ses 6 éléments. Fuyez ces pièges, gardez en tête la vision de votre projet, visez l’excellence et laissez Dieu faire le reste ! Vous ne serez pas déçu !

« Si quelqu’un ne veut pas travailler, qu’il ne mange pas non plus ». (2 Thessaloniciens 3:10)

Vous avez un projet, une entreprise, une marque et souhaitez bénéficier de notre visibilité pour vous faire connaître avec un petit budget ? Nous avons créé une plateforme accueillant tous les projets des entrepreneurs chrétiens ! Contactez-nous à l’adresse suivante : publicites@chretienslifestyle.com .

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !

Mots-clé: