« La jeunesse chrétienne n’a pas besoin de coachs ou de motivateurs mais d’enseignants ! »

Il y a quelques jours, le jeune évangéliste Axel Lévi tweetait à raison : « la jeunesse chrétienne n’a pas besoin de motivateurs mais d’enseignants » ! Les apôtres et pères de la foi ont laissé des trésors inestimables. Nous avons bâti sur ce qu’ils ont construit, car les fondements doctrinaux avaient besoin d’être consolidés. Bien malheureusement, la foi véritable s’est depuis effritée. Mais le temps arrive et il est déjà là, où les anciens devront laisser place à la jeunesse, afin qu’elle puisse à son tour persévérer dans le véritable Évangile. 

La jeunesse est là et les anciens et ministères doivent prendre en considération ses attentes, son désir, son énergie et son potentiel. Aujourd’hui, on associe les jeunes générations au flegmatisme, au laisser-aller, à la rébellion…; Et pour cause, en mal de repères, elle cherche son identité dans une société perverse qui détruit à petit feu les valeurs chrétiennes. Cette identité, elle ne la trouve pas non plus dans le foyer qui rime souvent avec privation de liberté ou absence de dialogue. Les familles chrétiennes n’échappent malheureusement pas aux attaques de l’ennemi contre les jeunes. Bon nombre d’entre eux sont oppressés par des maux divers qui les poussent à l’auto-destruction comme le suicide, les drogues, la pornographie ou l’occultisme.

Un manque cruel d’enseignements et de fondements

Face à cela, peut-on dire l’Eglise a compris le défi majeur de cette jeunesse et ce que Dieu a en réserve pour elle ? De notre avis, la réponse serait plutôt mitigée. Certains ont pris conscience de la nécessité de prendre en charge les jeunes, mais ils restent une petite minorité. A l’inverse, beaucoup de responsables de jeunes ont mis en place un évangile spécial jeunes : des astuces et des méthodes pour qu’ils s’amusent à l’église, si bien que ces derniers en viennent à perdre toute crainte de Dieu et ne considèrent leur foi que sous l’aspect du divertissement. Cet évangile les prive de la véritable puissance de Dieu, de la véritable nouvelle naissance et de ce qui en découle.

Depuis quelques années, nous assistons à l’apparition de coachs et motivateurs chrétiens. Rien de mal en soi, sauf lorsque la majorité des cours dispensés par ces derniers mettent de côté l’Evangile de la croix. A la place, on enseigne aux jeunes coachés ce qu’ils veulent entendre. On les bassine avec un message égo-centré qui veut les convaincre que la force se trouve en eux. Où est la croix, la sanctification, la repentance ? Où est donc passé Jésus ?

« Je m’étonne que vous vous détourniez si promptement de celui qui vous a appelés par la grâce de Christ, pour passer à un autre Évangile. Non pas qu’il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile de Christ. » (Galates 1 : 6-7)

Un nouveau défi pour l’Eglise

Les jeunes sont réalistes et savent très bien en quelle saison nous sommes. Nous devons arrêter de leur mentir car ils sont nés dans le siècle de la connaissance ! N’allez pas croire qu’ils ne sont pas assez âgés pour être confrontés à la vérité, bien au contraire. Dieu espère bien que les autorités spirituelles auront la force et le courage de leur enseigner la vérité et qu’ils oseront passer le flambeau à cette jeunesse en feu pour Dieu.

Cessons de distraire les jeunes car l’heure est à la repentance pour tous (Jean 3 :7). Cessons de minimiser leurs quêtes alors qu’ils cherchent des réponses concrètes à leur existence et à leur but sur terre. Cessons de les gaver de programmes desquels ils sortent inchangés ! Cessons d’atténuer et de fausser l’Évangile afin de ne pas les choquer ou pour ne pas leur faire peur, alors qu’ils ont besoin de connaître à la fois la bonté et la sévérité de Dieu. La jeunesse chrétienne a besoin de connaître le Jésus doux et aimant, mais aussi celui qui corrigeait et réprimandait. C’est la responsabilité des pasteurs, ministères et des anciens dans la foi de préparer et d’enseigner les jeunes, car pour eux a été réservée la victoire finale sur l’ennemi :

 « Je vous écris, jeunes gens, car vous avez vaincu le Malin » (1 Jean 2:14)

Il est plus que temps d’investir dans la jeunesse et de lui laisser un héritage spirituel fort et solide, qu’ils transmettront à leur tour à leurs enfants. Nous devons comprendre que cette époque est la leur, que cette bataille est la leur et les aider à s’y préparer afin de donner à Dieu une nouvelle génération d’adorateurs, qui maintiendra la lumière allumée, lors du retour de son Fils Jésus-Christ. Soyons équilibrés : aimons-les, encourageons-les, faisons les sortir, rigoler, s’amuser, se détendre et se divertir, mais ne négligeons pas leur santé et maturité spirituelles qui doivent être notre priorité ! Enseignons-leur les fondements de la foi, enseignons-leur les piliers de la vie chrétienne, enseignons-leur Jésus !

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !