Dans les 50 états qui composent leur pays, comment les Américains interagissent-ils avec la Bible ? Une étude récente a révélé le nom des villes les plus « influencées par la Bible » des Etats-Unis cette année.

Ce rapport annuel effectué par la Société Biblique Américaine en partenariat avec le groupe Barna se base sur des entretiens téléphoniques et en ligne menés avec 76 505 personne, et ce sur une période de 10 ans. Le « caractère biblique » des villes a été déterminé en fonction de la régularité de la lecture de la Bible de ses habitants et de ce qu’ils pensaient de son exactitude. Pour la deuxième année consécutive, la ville de Chattanooga (Tennessee) a été désignée ville la plus biblique d’Amérique. Birmingham, Anniston et Tuscaloosa (Alabama) occupent la deuxième position du classement. A contrario, l’étude a aussi permis de désigner les villes les moins bibliques du pays. Albany, Schenectady et Troy (New York) seraient les villes les moins bibliques pour la deuxième année consécutive. Elles sont suivies de près par Boston (Massachusetts) et Manchester (New Hampshire).

Cette étude peut en surprendre plus d’un, mais la Société biblique américaine la justifie en expliquant mener régulièrement des enquêtes sur les perceptions de la Bible, afin d’établir des stratégies plus efficaces pour répandre la Parole. Cette étude leur permettrait ainsi de saisir les diversités culturels et géographiques concernant les Américains et leur rapport à la Bible. D’après l’enquête, les habitants du sud des Etats-Unis interagiraient plus régulièrement avec la Bible. Au total, seul 25% de la population nationale serait influencée par Elle.

Crédit : American Bible Society
SHARE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here