« Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse » déclare 2 Timothée 1:7. La timidité n’est pas un défaut en soi, mais elle peut vite le devenir, si elle constitue un handicap pour notre socialisation et notre service du Seigneur. Il n’est jamais facile pour un timide de dépasser ses peurs et appréhensions, mais il est possible de trouver quelques astuces pour travailler ce petit défaut. Voici nos 7 conseils pour vaincre l’esprit de timidité !

1)Prier et reconnaître ce petit défaut

Tout problème a une solution et cette solution se trouve dans la prière. Il est important de remettre entre les mains de Dieu chacune de vos angoisses, peurs, doutes ou sentiments qui font entrave à votre épanouissement personnel. C’est le cas de la timidité maladive. La solitude et le repli sur soi peuvent en effet constituer de véritables  freins dans notre vie sociale. Néanmoins, Dieu peut nous aider à faire face à cette timidité excessive. Ainsi, prenez le temps de prier voire si nécessaire, de jeûner pour cela. Demandez au Seigneur de vous aider à vous affirmer et à ne pas craindre le regard des autres. Vous avez votre place dans la société !

2)Cerner les causes: manque de confiance en soi ou blessures ?

Tous nos problèmes ont des origines qu’il est nécessaire d’analyser, afin de dégager une solution. Vous devez donc définir les différentes causes de votre timidité. Manque de confiance en vous,  blessures intérieures, peur des autres, sentiment d’infériorité, complexe physique… Les  facteurs peuvent être nombreux. Mais une fois la liste dressée, vous pourrez trouver des exercices correspondant à ces problèmes précis.

3)Faire un travail sur soi

Après avoir défini les causes, il faut que vous fassiez un travail sur vous-même. Vaincre sa timidité ne se fera pas du jour au lendemain. C’est un travail de longue haleine où vous devrez faire preuve de persévérance. Il faudra vous faire violence pour briser votre carapace et réussir à vous exprimer pleinement. N’hésitez pas à en discuter avec un proche.

4)Quitter la solitude omniprésente

Les grands timides aiment la solitude à l’excès. Apprécier la solitude n’est pas une mauvaise chose : c’est même parfois nécessaire. Néanmoins, cet isolement ne vous aidera pas à vaincre votre  timidité. Bien au contraire, elle vous confortera dans la bulle que vous vous êtes créé. Vous devez dans un premier temps vous forcer à passer du temps en compagnie d’autres personnes. L’évangélisation en groupe peut être pour vous, une solution à envisager.

5) Pratiquer un loisir collectif

N’hésitez pas à vous tourner vers la pratique d’une activité de groupe comme le théâtre, ou même un sport collectif. Cela vous permettra de façon évidente de lutter contre votre timidité. Lorsque vous intégrerez un nouveau groupe, vous devrez forcément vous faire violence : vous présenter, vous intéresser aux autres, répondre aux questions… Cela vous permettra de travailler votre sociabilité et de lutter contre l’isolement.

6)S’affirmer

Vaincre sa timidité, c’est réussir à s’affirmer seul, mais surtout en groupe ! Ne soyez plus en retrait. Si vos amis vous aiment pour ce que vous êtes, votre personnalité et vos goûts ne devraient en rien les déranger. Ainsi, apprenez à vous affirmer ! Parlez en premier, posez des questions, faites des remarques, bref, épanouissez-vous et ne soyez pas renfermés ! Ayez confiance en vous et ne craignez plus le regard des autres !

7)Oser l’opposition

En tant que grand timide, vous avez peur de dire tout haut ce que vous pensez, et ce même lorsque vous avez la possibilité de le faire. Vous vous laissez marcher sur les pieds et préférez vous effacer plutôt que de ne pas aller dans le sens de l’autre. Vous achetez une glace, le vendeur n’entend pas bien votre choix et vous donne un autre goût. Embêté, vous la prenez quand même parce que vous n’osez pas lui dire qu’il s’est trompé… Vous assistez à un débat où vous n’êtes pas du tout d’accord, mais vous n’osez pas partager votre point de vue. Vous connaissez ces situations ? Il est temps d’y mettre fin ! Apprenez à dire non et à faire preuve d’opposition. Les gens qui vous entourent ne vous aimeront pas moins pour autant.

Lorsqu’elle est votre plus grand défaut, la timidité peut constituer un véritable frein à votre vie sociale et spirituel. Pour autant, vous devez garder à l’esprit que Dieu n’a pas fait de vous un timide, et que vous avez été le/la seul(e) à construire ces murs qui sont aujourd’hui de réels handicap. Soyez fier de ce que vous êtes. Affirmez-vous. N’ayez plus peur de dire ce que vous pensez. Soyez vous-mêmes !

 

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here