Témoignage de Déry: de l’obscurité à la lumière de Christ !

dery-evodie

Déry est une épouse et mère épanouie qui a décidé de partager avec nous l’histoire de sa vie et les combats menés pour trouver la véritable paix. Son témoignage, elle nous l’a partagé pour encourager toutes celles qui passeraient par des temps difficiles.

dery

Une vie pleine de faux semblant

Ma vie n’a été que faux semblant. J’avais un beau mariage, deux magnifiques enfants, des projets professionnels plein la tête, et pourtant, au fond de moi je sentais un vide abyssal qu’aucun plaisir de ce monde n’arrivait à satisfaire. Je n’étais que l’ombre de moi-même. Derrière les beaux sourires, mon âme était continuellement tourmentée. Je luttais contre le mépris, le rejet, la trahison, les insomnies, la manipulation, l’abus, le harcèlement et les pensées suicidaires. 

La quête d’un sens à ma vie

En quête d’un sens à ma vie, j’ai suivi plusieurs thérapies, vu des psychologues, pensant que cela pouvaient m’aider. Mais rien n’y faisait. Je me suis alors intéressée au développement personnel: j’ai suivi des conférences et même si cela m’a aidé un temps, ce n’était pas suffisant pour ôter le poids de mes souffrances.  Je commençais alors à m’interroger sur la raison de ma présence sur terre. Je ne sais comment l’expliquer, mais j’avais la conviction que je n’étais pas sur la terre par hasard.  Je cherchais désespérément le but de ma vie, ce à quoi j’étais destinée. Mais je savais qu’il fallait auparavant que mes blessures soient pansées, que mon cœur soit restauré. Mais comment guérir l’âme ? Comment guérir le cœur brisé ? Je m’étais tournée vers le corps médical dans l’espoir qu’ils puissent m’aider, mais je savais bien que les médecins n’avaient pas ce pouvoir. J’avais besoin d’une autre solution, il me fallait trouver du secours. L’ennemi de mon âme avait finalement réussi à toucher ce qu’il y avait de plus précieux en moi : l’amour.  Je me suis attachée à ce sentiment comme à la prunelle de mes yeux. Ce qui me faisait vivre, je l’avais perdu. Lorsque je parle d’amour je fais référence à l’amour de la vie, à ces petits gestes tellement précieux qui vous font du bien, aux paroles qui ont le son d’une douce mélodie, aux moments de partage avec ses proches que l’on échangerait pour rien au monde, aux éclats de rire.  Je n’arrivais même plus à apprécier la vie, à supporter les battements de mon cœur. Me lever chaque matin était devenu un calvaire. Il n’y a pas un jour où les larmes n’ont pas coulées. Parfois, j’avais même l’impression de ne plus exister, d’être invisible, le sentiment d’être détestée, alors que l’on m’aimait. L’obscurité gagnait de plus en plus de terrain dans ma vie. J’étais forte le jour et faible la nuit.

L’atteinte de mes limites

 La détresse avait envahi tout mon être. Un soir,  assise par terre, dans la chambre de mes enfants, le visage mouillé par les larmes, je réalisais que mon mariage, mes rêves, tout ce sur quoi j’avais construit ma vie et mon bonheur n’existait plus. Ce combat, cette douleur je n’arrivais plus à l’accepter. Mais j’avais besoin de comprendre pourquoi ma vie été ainsi, comment  j’avais fait pour en arriver là. Un soir, j’ai rêvé que je portais une énorme croix en bois sur mon dos. Écrasé par le poids, je regardais droit devant moi, et vit une montagne. Ma mère m’y attendait au sommet. Elle criait : «Lèves-toi ! Marche !» Je me suis levée et j’ai marché. Mon visage était recouvert de sang. Je ne sais pas pourquoi mais je me suis accrochée à ce rêve. À chaque fois que j’avais une rechute, une baisse de morale, j’entendais : « lève-toi et marche ! ». Cette voix m’apportait du réconfort mais il suffisait d’un mauvais souvenir pour me tourmenter et sombrer de nouveau. Plus je m’enfonçais, plus je m’effaçais, plus je détruisais ma famille. Je passais des rires aux larmes, de l’amour à la haine, de l’assurance au doute. J’avais envie de tout changer en moi, d’effacer ses souvenirs de ma tête afin de plus voir ses images qui me détruisaient. Mais comment les enlever de mon âme, de mon cœur ? Un soir, épuisée par ma situation, je décidais de mettre un terme à tout cela et de m’en prendre à une personne que je pensais connaître, Dieu. Il était temps que je me reprenne, pour moi, mes enfants, ma famille, parce que ma vie me filait entre les mains. Je roulais sans savoir où j’allais puis je me suis arrêtée   aux abords d’une forêt. Là dans le noir, seule, je criais et pleurais. Je m’adressais à Dieu avec toute ma colère: « Dieu regarde-moi ! Je t’en supplie ! Je t’en supplie écoute moi ! Pourquoi tu me fais ça ? Qu’est-ce que j’ai fait pour m’hériter ça ? Je ne me reconnais plus. Aide moi je t’en prie.Sors-moi de cette situation je n’en peux plus. « 

Le secours d’un ami

Un ami de lycée que je n’avais pas revu depuis plus d’une dizaine d’années m’envoya un message sur Facebook pour m’annoncer son prochain départ à l’étranger. Quelle belle surprise d’avoir de ses nouvelles !  Ce jour-là, nous avons beaucoup échangé sur nos vies respectives, notre évolution à chacun, nos projets. Et puis, je ne sais comment, nous en sommes arrivés à parler de nos croyances. Il me  dit:

Lui: « Comment crois-tu en dieu ? »

Moi: « Je crois en Dieu comme on me l’a appris. Je suis catholique, j’ai fait ma première communion et ma communion solennelle. Je n’aime pas vraiment aller à l’église mais il m’arrive de prier dans mon cœur. J’essaie d’être une bonne personne. »

Lui: « Crois-tu que Dieu t’aime ? Quelle est ta relation avec Lui ? »

À vrai dire, je ne m’étais jamais vraiment posée la question. Mais cela m’intriguait. Pourquoi un ami que je n’avais pas vu depuis longtemps  venait me parler de Dieu et de ce que Jésus avait fait pour chacun d’entre nous ? Il me témoigna de ce que Dieu avait fait dans sa vie. Je trouvai cela très touchant mais j’y croyais sans y croire réellement. Il avait désormais consacré sa vie à Dieu. De mon côté, je n’avais pas la force de consacrer mon temps à quoi que ce soit.  Je me suis alors posée la question : comment faire pour me rapprocher de Dieu ? Est-ce vraiment possible ? Le monde est tellement vaste, aurait-il du temps à me consacrer, à moi qui suis si ordinaire ?  Dans la bible, il est écrit : «Demandez, et l’on vous donnera; cherchez, et vous trouverez; frappez, et l’on vous ouvrira. Car quiconque demande reçoit, celui qui cherche trouve, et l’on ouvre à celui qui frappe. Lequel de vous donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ?» (Matthieu 7 :7 à 9). J’ai fait alors cette prière : « Seigneur Jésus, me voici devant toi. C’est la première fois, je ne sais pas trop quoi te dire. Je pense être une personne correcte. Je ne comprends pas pourquoi le sort s’acharne autant sur moi. Tu connais mon cœur, je ne suis pas une mauvaise personne, même si j’admets avoir fait certaines erreurs, aujourd’hui je te demande pardon. Montre-moi mon péché, montre-moi mes fautes afin que je puisse me repentir totalement. Libère-moi de cette souffrance. Tu as dit que tu guérissais le cœur brisé et l’âme qui souffre. Alors guéris-moi, je t’en supplie guéris-moi. Amen. ».  J’avais décidé de combattre différemment, de laisser Dieu se battre à ma place. Alors j’ai prié tous les soirs pendant près de 2 mois avec l’espoir qu’il m’entende, l’espoir de tout recommencer à zéro. J’ai lu la Bible nuit et jour et je me suis raccrochée à sa Parole.

Un changement inattendu et spectaculaire

Un jour, je ressenti une forte présence de l’Esprit de Dieu au plus profond de moi. Quelque chose d’étrange s’est produit ce jour-là. Toutes sortes d’images défilaient dans ma tête, je revoyais chaque combat, chaque lutte, chaque erreur, c’était comme un flashback, comme si on projetait ma vie sur grand écran. Mes larmes ne cessaient de couler. J’ai alors crié à Dieu et décidé de lui donner ma vie. À cet instant une vague m’enveloppa et me remplit d’une plénitude que je n’avais jamais expérimentée auparavant. Une chaleur envahit mon corps pour la première fois de ma vie, je ressentis mon esprit frémir à l’intérieur de moi. Je n’arrivais plus à tenir sur mes jambes. Je m’allongeais au sol et me laissais transporter. Je n’étais plus au contrôle de mes émotions. Je venais de vivre à cet instant le plus beau miracle de ma vie. Dieu venait de rétablir parfaitement chaque partie de mon corps, de mon âme et de mon cœur. Quelle sensation merveilleuse, extraordinaire, majestueuse ! Quelle consolation ! Ce jour-là je venais de remporter ma première grande victoire, celle qui m’assurait la guérison émotionnelle, la joie, la paix et m’ouvrait les portes de l’éternité. À présent, j’ai la certitude que je ne suis plus seule. Jésus est auprès de moi et Il m’enveloppe de son amour.

Il avait fallu tous ces épreuves pour que je tourne enfin les regards vers Lui. Jour après jour, il m’apprend à aimer, à pardonner, à avancer. Il m’a enseignée au travers de mes blessures du passé. Désormais, elles ne me font plus souffrir. Elles m’ont rendu plus forte pour affronter la vie et aider celles et ceux qui pourraient connaitre les mêmes problèmes. Il a restauré ma vie de famille, mon rôle de mère, d’épouse et de femme. Je crois de nouveau en mes ambitions professionnelles, en mes rêves.

L’Espoir retrouvé

À 33 ans, quelle belle école de vie ! Malgré mes souffrances passées, mes doutes, mes crises, mes pleurs, Dieu a aujourd’hui fait de moi une femme heureuse, épanouie, bien dans sa peau, bien dans sa tête.  Il m’a confié de dire aux personnes qui ont le cœur brisé et l’âme abattue, qu’il y a toujours de l’espoir. Ce qu’Il a fait pour moi, Il peut le faire pour toi car Dieu est réel et sa Parole est vivante. Il te connaît depuis ton premier jour, Il sait tout de toi. Toi qui lis mon témoignage en ce moment même, je m’adresse directement à toi. Je ne sais pas par quelle situation tu es en train de passer, mais sache que quelque soient tes problèmes, Dieu peut intervenir et te secourir parce qu’Il t’aime.  Je prie qu’aujourd’hui que Dieu ouvre les yeux de ton cœur afin que tu puisses reconnaître que Jésus est le chemin, la vérité et la vie.

Dieu est amour, et l’amour est la clé du bonheur.

Aujourd’hui, Déry tient une page dédiée au fitness et à la spiritualité:  n’hésitez pas à la rejoindre sur Facebook et Instagram !

More from chretienslifestyle

Eduquer ses enfants dans la foi: quelques conseils basiques à suivre

Proverbes 22:6 déclare: "Instruis l'enfant selon la voie qu'il doit suivre et...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *