Qu’est ce que la repentance ?

Le dictionnaire définit la notion de repentance comme « un regret douloureux de ses péchés ». Un peu court comme définition, n’est-ce pas ? La repentance découle certes d’un regret, mais on ne peut pas la cantonner à cela car elle est bien plus. C’est un acte de soumission à Dieu, une reconnaissance de sa nature pécheresse, une véritable prise de conscience entraînant un changement véritable.

Péchés et vie de péchés

Commençons cet article par une distinction essentielle entre le fait de commettre un péché, et celui de mener une vie de péchés. Bien que nous soyons convertis, nous chrétiens, sommes parfois amenés à tomber. Mais à la différence des non-croyants, nous devons nécessairement nous repentir et demander pardon à Dieu. Si nous sommes réellement convertis, les péchés que nous commettons ne définissent pas notre vie et ne constituent pas une habitude, à la différence des non-croyants qui eux, mènent délibérément une vie de péchés. Pour qu’ils soient pardonnés, ils doivent nécessairement passer par la conversion et la nouvelle naissance, en commençant par demander pardon à Dieu pour leur vie menée loin de Ses sentiers. Le chrétien peut pécher, mais il ne mène pas une vie de péchés ! Nous devons tout faire pour éviter de pécher, et lorsque c’est le cas, nous en repentir et veiller à ne plus recommencer.

La repentance lors de la conversion

La conversion implique une prise de conscience de notre véritable nature: nous sommes pécheurs et c’est à cause de cet état que nous avons été séparés d’avec Dieu. Cependant, Jésus par son sacrifice, a rendu la réconciliation avec le Père possible, car par Son sang, nous avons été lavés de tous nos péchés. C’est pourquoi lorsque nous venons à Christ, nous réalisons à quel point notre vie était indigne de Lui et entrons de façon sincère dans un processus de repentance. Celle-ci se traduit par une culpabilité profonde. Nous acceptons l’œuvre faite à la croix et réalisons la grandeur de l’amour de Dieu et le prix payé pour nos péchés (Jean 3:16). Ainsi, la repentance est une étape essentielle lors de la nouvelle naissance. L’apôtre Pierre dit d’ailleurs dans Actes 3:19 :

Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos péchés soient effacés, afin que des temps de rafraîchissement viennent de la part du Seigneur

Accepter la Bonne nouvelle, c’est réaliser que sans Jésus, nous étions destinés à la mort, mais que dans sa grâce infinie, son Fils a porté le poids de nos péchés ainsi que le châtiment que nous méritons. Quelle preuve d’amour incroyable ! Être touché par le sacrifice de Jésus est une chose, mais si ce sacrifice nous a réellement bouleversés, il doit déclencher une repentance authentique, accompagné d’un désir ardent de saisir la liberté que Dieu nous offre, et d’accepter la transformation qu’Il veut opérer dans nos vie.

La repentance tout au long de notre vie chrétienne

La repentance n’est pas un acte unique mais multiple. En effet, la vie avec Christ reste semée d’embûches au devant desquelles nous sommes parfois amenés à trébucher. Devenir chrétien, c’est entrer dans un combat continuel contre la chair. Non, la sainteté que le Seigneur nous demande ne s’acquiert pas en un claquement de doigt. Bien que le Saint-Esprit demeure en nous, nous commettons parfois des erreurs et tombons dans le péché.

« Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous. (1 Jean 1:8)

Nous péchons en actes (oisiveté, désobéissance, excès, manque de pardon, impatience) et en paroles (jugements, critiques, grossièretés), mais aussi en pensées (impudicité, murmures, plaintes). C’est pourquoi une fois convertis, la repentance doit faire partie de notre train de vie quotidien, au même titre que la prière et la méditation de la Parole. Il n’y a pas même besoin d’attendre la prière du soir. Dès lors que nous savons que nous avons péché, il est préférable de s’accorder un petit instant pour demander pardon. La repentance est une nécessité absolue. Elle est tout d’abord ce qui nous permet d’être en bon terme avec le Seigneur. Elle nous permet aussi de voir notre vie spirituelle progresser en faisant chaque jour, un pas de plus vers la sainteté. Enfin, elle est un acte d’humilité et de soumission devant Dieu, car en demandant pardon, nous reconnaissons que nous ne pouvons rien faire sans Lui.

La repentance ne nous donne pas le droit de pécher à tout va

La repentance est une grâce, tout comme le fait que Dieu nous accorde son pardon, quel que soit le péché commis. Dans Romains 6:15, l’apôtre Paul pose la question suivante: Pécherions-nous, parce que nous sommes, non sous la loi, mais sous la grâce ? Nous ne devons pas profiter de cette grâce pour péché à tout va et nous permettre de tomber dans le péché continuellement. Nous ne pouvons affirmer être réellement convertis si nous continuons de mener une vie de péchés, car c’est rendre vaine l’œuvre de la Croix et finalement, négliger l’acte sincère que représente la repentance. L’apôtre Paul déclare dans Galates 5:13 :

Frères, vous avez été appelés à la liberté, seulement ne faites pas de cette liberté un prétexte de vivre selon la chair.

La conversion sous-entend une croissance, car Dieu ne désire pas nous voir rester au même stade. La liberté qu’il nous a donnée doit devenir une réalité dans notre vie, les chaînes de la servitude doivent être brisées, et les « péchés mignons » abandonnés.

« Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit: Vous serez saints, car je suis saint » 1 Pierre 1:15-16

La repentance, ce n’est pas simplement demander pardon

La repentance ne se résume pas au simple fait de demander pardon. Elle témoigne de la sincérité d’un cœur, celui d’une personne qui en raison de sa grande culpabilité, souhaite se détourner de ce qui l’éloigne de Dieu; une personne qui dans ses moments de faiblesse, demande Son pardon et s’en remet continuellement à Lui pour en être définitivement délivré. C’est grâce à l’œuvre de la croix que nous sommes convaincus qu’à chaque fois que nous nous repentons, Dieu pardonne nos transgressions, comme mentionné en 1 Jean 1:9 : »Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité« .

La repentance fait partie de la conversion, mais elle doit ensuite faire partie de notre quotidien. C’est un acte essentiel pour mener le combat contre la chair et marcher dans la sanctification, sans laquelle nous ne pourrons malheureusement pas hériter du royaume.

Written By
More from

Olivier Giroud: « La prière m’apporte de la tranquillité, une certaine forme d’apaisement »

Olivier Giroud s'est livré lors d'une interview accordée au Figaro. Sa famille,...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *