10 règles d’or à suivre lorsque l’on est sur les réseaux sociaux !

fashion-legs-notebook-working

Les réseaux sociaux nous offrent la possibilité de discuter, dialoguer et débattre autour d’une idée, et ce… pour le meilleur et pour le pire ! Parce qu’il faut avouer que même sur les comptes ou pages chrétiennes, certains commentaires laissent parfois à désirer, voici 10 petites règles à suivre lorsque l’on est actif sur les réseaux:

1) S’assurer que l’on serait capable de dire ce que l’on écrit, en face de la personne

Internet dématérialise les conversations et la barrière de l’écran est pour certains l’occasion d’y dire et faire tout et n’importe quoi. Même si nous sommes sur le web, nous ne nous adressons non pas à des robots, mais à des personnes humaines, et donc bel et bien réelles. Ainsi, pour savoir si votre commentaire a de l’intérêt, et surtout s’il est bien exprimé, demandez-vous toujours si vous seriez capable de dire ce que vous écrivez en face de la personne à qui vous vous adressez.

2)Utiliser un langage correct

Bannissez tout excès de langage, jurons et insultes. Etre chrétien, c’est savoir s’exprimer correctement dans la vie réelle, comme sur les réseaux sociaux. Ecrire un commentaire rempli de haine vous décrédibilisera totalement et donnera, en plus de cela, une mauvaise image de la communauté chrétienne en général.

3)Lorsque son avis est contradictoire, argumenter son point de vue

Lorsque nous ne sommes pas d’accord avec un post, nous avons la possibilité d’exprimer ce désaccord. Mais quel intérêt d’écrire tout simplement « je ne suis pas de de cet avis« , »ceci est nul » ou « n’importe quoi » ? Pourquoi ne pas argumenter notre point de vue afin que notre interlocuteur comprenne les points que nous remettons en question ?

4)Distinguer la personne de son opinion et ne pas émettre de jugement de valeur

Une personne ne se résume pas en une opinion et une opinion de caractérise pas l’entièreté d’une personne. Chaque position ou avis énoncé n’est qu’un petit aspect de la personne toute entière. Tout comme vous ne voudriez pas être défini par une petite partie de ce en quoi vous croyez, il faut en faire de même avec autrui. Ne vous permettez jamais d’émettre des jugements de valeurs ou des critiques à l’égard des autres internautes. Pour exemple, vous n’êtes pas en droit de dire à quelqu’un qu’il ira en enfer ou qu’il n’est pas un vrai chrétien. Le jugement appartient à Dieu seul.

5)Accepter que les internautes répondent

Toutes les plateformes et outils liés aux réseaux sociaux peuvent se définir en un mot: l’échange. Lorsque vous publiez quelque chose sur les réseaux, vous accordez à toutes les personnes qui vous liront, le droit de vous répondre. Si vous n’êtes pas prêts à accepter le débat ou n’avez pas envie de lire des points de vue qui viennent vous contredire, mieux vaut dans ce cas ne rien poster.

6)Accepter d’être repris

Vraiment, oui vraiment. Et si vous avez tort, l’admettre ne fera pas de vous un moins que rien, bien au contraire. Là est la différence entre une personne orgueilleuse qui pense détenir la science infuse, et quelqu’un qui accepte humblement d’être enseigné car il sait qu’il ne peut pas tout savoir. L’erreur est humaine et il nous faut l’accepter.

7)S’excuser lorsque l’on offense quelqu’un

Nous sommes souvent surpris par la façon dont les internautes réagissent aux réponses que nous leur apportons. Nous avons beau faire tout notre possible pour apporter une réponse correcte, cela n’empêche pas parfois que la personne derrière son écran se sente offusquée par nos propos, et ce parce que nos sensibilités sont différentes. Nous sommes responsables de ce que nous écrivons, mais pas de ce que l’autre comprend, certes. Mais en tant que chrétien, si quelqu’un s’est vu blessé par nos mots, il est préférable de s’excuser sans renchérir, afin d’apaiser les tensions.

8)Apporter de la valeur à la discussion

Vous souhaitez ajouter une information complémentaire ou tout simplement vous exprimer ? Soit ! Mais réfléchissez à deux fois avant de poster votre commentaire. Ce que vous avez à dire va-t-il faire fructifier le débat ou au contraire, mettre le feu aux poudres ?

9)Faire parfois le choix de ne pas commenter

Face à un post polémique, de fausses informations ou de violents débats, vous pouvez tout à fait choisir de ne pas répondre et d’ignorer le post. Tenir sa langue n’est pas un signe de faiblesse, mais parfois une preuve de sagesse !

10)Prendre du recul

La violence gratuite des anonymes sur Internet est loin d’être une nouveauté, et lorsque cette violence cible une personne fragile, cela peut-être à l’origine d’acte catastrophique… C’est pourquoi, vous devez garder en tête que les réseaux sociaux sont des plateformes virtuelles sur lesquelles beaucoup se permettent de faire des choses qu’ils ne feraient jamais en vrai. Il ne faut pas accorder du crédit à tout ce qui ‘y dit.

La politesse, le respect et la maîtrise de soi sont trois principes clés du savoir vivre, et le monde des réseaux sociaux ne doit pas en être exclu. Ainsi, tachons personnellement de rendre l’univers d’internet un peu plus agréable que ce qu’il n’est aujourd’hui, en faisant attention à ce que nous y écrivons et partageons !

More from chretienslifestyle

10 versets pour se réconforter quand on a l’impression que tout va mal

Tristesse, dépression, solitude, échec: il y a des moments où l'on a...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *