Le mariage interreligieux: qu’en dit la Bible ?

wedding

La société actuelle a réduit le mariage à la volonté de deux personnes de s’unir pour acter et prouver leur amour, sans nécessairement prendre en compte les différences culturelles, ou ici cultuelles des deux personnes. En tant que chrétien, nous savons que le mariage n’est pas un acte anodin et que même dans ce choix qui reste nôtre, nous devons nous soumettre à la volonté de Dieu. Il est ainsi intéressant de se demander ce que Dieu pense du mariage inter-religieux, et si la Parole approuve ce type d’union.

Que représente le mariage aux yeux de Dieu ?

Rappelons que le mariage a été créé par Dieu et pour Dieu. C’est un engagement sacré, et cela n’est pas sans raison. En effet, cette union est une transfiguration de l’alliance établie entre Lui et les hommes. Nous sommes le corps de Christ à savoir l’Église, et Jésus nous considère comme Son épouse. Un des désirs du Seigneur en plus de nous sauver, est de nous façonner afin que nous soyons un peu plus chaque jour à Son image. Jésus est à la recherche d’une épouse qui Lui ressemble. Voici quelques versets rappelant ce que dit la Bible à ce sujet :

« Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’agneau sont venues, et son épouse s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints. » Apocalypse 17:7-8

C’est pourquoi chaque chrétien est appelé à se préparer au retour de l’Epoux, afin de célébrer l’union lors des noces de l’Agneau (célébration ayant lieu au ciel après l’enlèvement). Jésus ne veut pas d’une épouse étrangère qui ne Lui ressemble pas. Il souhaite que Son Epouse soit à Son image, et qu’elle croit en Lui. Le mariage par excellence est donc celui de Christ à son épouse, et c’est sur cette union que nous devons prendre exemple.

Que dit la Parole ?

Notons que lorsque la Bible parle de couples mariés, elle met en avant le fait que les deux aient premièrement fait alliance avec Christ, en somme, qu’ils aient tous deux accepté Jésus comme Seigneur et Sauveur. Les conseils que la Parole prodiguent aux couples mariés partent souvent du postulat que les deux époux sont chrétiens, à en témoigner par le passage suivant:

« Femmes, soyez soumises à vos maris, comme au Seigneur; car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Église, qui est son corps, et dont il est le Sauveur. Or, de même que l’Église est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. » Éphésiens 5:22-24

Ce verset suppose que les deux époux sont en Christ, car seules des personnes chrétiennes, soumises au même Dieu peuvent répondre à ce commandement.

Les dangers d’une telle union

Deux personnes de confessions différentes peuvent-elles s’unir devant le Seigneur ? De nombreux exemples bibliques peuvent nous aiguiller sur la question. Dans l’Ancien Testament, nous savons premièrement que le Seigneur avait recommandé aux Juifs de ne pas s’unir à des peuples étrangers, et ce non pour des questions culturelles, mais bel et bien religieuses. Le roi Salomon en est l’exemple:

« Le roi Salomon aima beaucoup de femmes étrangères, outre la fille de Pharaon: des Moabites, des Ammonites, des Edomites, des Sidoniennes, des Héthiennes, appartenant aux nations dont l’Eternel avait dit aux enfants d’Israël: Vous n’irez point chez elles, et elles ne viendront point chez vous; elles tourneraient certainement vos coeurs du côté de leurs dieux. » 1 Roi 11

Dans le Nouveau Testament, nous retrouvons le même type de commandement:

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité? ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? » 2 Corinthiens 6:14

Ces deux passages ne semblent donc pas favorables à l’union de deux personnes de croyances différences. S’unir avec une personne de confession différente, c’est faire le choix de ne pas avoir une relation amoureuse centrée sur Jésus. Le socle de l’union n’est donc pas solide. Ce qui au départ semblait être une bénédiction, peut au fil des années devenir une occasion de chute et vous éloigner du Seigneur. De plus, vous n’êtes pas sans savoir que cette différence sera source de conflits dans votre relation conjugale, mais aussi et surtout dans l’éducation de vos enfants. Votre conjoint(e) sera-t-il(elle) d’accord sur le fait d’aller à l’église le dimanche, de prier et méditer, de baptiser vos enfants ? Il est très compliqué de s’unir avec quelqu’un avec qui on ne peut ni partager pleinement sa foi, ni grandir spirituellement. Vous serez inévitablement en proie au compromis et parfois même au sacrifice.

« Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion. N’ayez donc aucune part avec eux. Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière!  » Éphésiens 5:6

Dieu a des plans de paix et de bonheur pour chacun d’entre nous, mais choisir de passer outre Sa Parole, c’est s’ajouter des fardeaux supplémentaires et se mettre sous un joug dont Il nous a pourtant délivrés.

Qu’en est-il si les personnes sont déjà mariées ?

Il peut arriver que vous vous soyez mariés avant d’avoir rencontré le Seigneur. Dans ce cas, il est normal de se soucier du salut de votre conjoint(e). Tout d’abord, il n’est pas conseillé de courir auprès d’un avocat pour le divorce. Tournez-vous plutôt vers Dieu, priez et jeûnez. Faites attention à ne pas exercer de pression sur votre conjoint et à ne pas forcer sa conversion. Dieu seul touche les cœurs. Intercéder pour l’âme d’une personne demande souvent de la patience et de la persévérance, alors armez-vous de courage ! Continuez d’entretenir votre intimité avec Christ, qui est et doit rester votre premier Époux. La Bible déclare en effet que :

  • « le mari non-croyant est sanctifié par la femme » (et inversement) 1 corinthiens 7:14
  • « que tout est sanctifié par la parole de Dieu et par la prière. » 1 Timothée 4:5

En manifestant l’amour, la douceur, la générosité, la compassion et tous les fruits de l’Esprit, vous témoignez de l’amour de Christ, et ce témoignage peut pousser votre partenaire à faire chaque jour un pas de plus vers Dieu, jusqu’à sa véritable conversion.

Les cas particuliers

Bien que la Parole ne recommande pas les mariages inter-religieux, nous ne sommes pas en mesure de définir ceci comme une règle immuable. En effet, le Seigneur reste maître de nos vies, et il peut se servir de nous pour sauver autrui en passant par le mariage. Néanmoins, cette Volonté du Seigneur doit vous avoir été indiquée clairement. Ne vous engagez pas sur ce terrain, en pensant de vous-mêmes que vous finirez pas convertir cette personne. Cela peut effectivement être le cas, mais ce sont des situations rares. A l’inverse, beaucoup d’hommes et de femmes en Christ se mordent aujourd’hui les doigts car après 20, 30 ou 40 ans de mariage, de prières, de jeûnes, de pleurs et de sacrifices, leur conjoint refuse toujours catégoriquement d’accepter Christ. Oui, il existe des cas particuliers, mais ce n’est pas à vous de vous définir comme tel, mais à Dieu !

Dieu ne nous imposera jamais rien

La Parole est claire quant à la volonté parfaite de Dieu vis-à-vis des couples. Le but du mariage est de Le glorifier, ce qui s’avère compliqué si l’un des deux conjoints ne Lui appartient pas. Les décisions que nous prenons doivent être prises en accord avec Sa volonté. Néanmoins, le Seigneur dans sa grande bonté a fait de nous des êtres libres. Il ne nous imposera jamais rien et nous laissera toujours prendre le chemin que nous désirons. Ce sera cependant à nous d’en assumer les conséquences, qu’elles soient négatives ou positives.

Nous souhaitons terminer cet article en évoquant avec vous un point important. Nous sommes souvent tentés de suivre notre coeur plus que de raison. Or, l’expérience prouve que les sentiments nous induisent souvent en erreur. Lorsque nous les avons laissés se développer sans consulter le Seigneur au préalable, nous pensons que ce que nous ressentons est en accord avec Sa volonté alors qu’il n’en est rien. Aussi douloureux que cela puisse être, il est parfois nécessaire de faire taire ses sentiments et d’écouter l’Esprit de Dieu. En effet, Il nous avertis parfois par de nombreux signes afin de nous éviter toute souffrance et perte de temps, mais aveuglés par l’amour, nous ne l’écoutons plus. Une fois que nous réalisons que nous avons emprunté le mauvais chemin, il est déja trop tard et nous sommes contraints d’assumer notre choix pour la vie. C’est pourquoi le mariage n’est pas qu’une affaire de sentiments !

Nous ne pouvons donc pas vous encourager à épouser une personne qui ne partage pas votre foi (sauf si vous êtes un cas particulier), et ce parce que le prix à payer est beaucoup trop important. Le mariage est un engagement à vie. Il n’y a pas de retour en arrière possible. C’est pourquoi, nous vous recommandons fortement de prier et de toujours chercher la volonté de Dieu dans votre mariage, car un mauvais choix peut avoir des conséquences désastreuses.

Written By
More from Alexandra R.

5 raisons de partager son témoignage !

Béni soit le jour où nous avons fait de Jésus, le Seigneur...
Read More

1 Comment

  • Merci pour cet article.Dieu est mon guide,qu’il me donne quelqu’un de ma foi chrétienne pour que nous puissions avoir le même but celui de faire la volonté de Dieu.Que Dieu vous bénisse abondamment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *