Le jeûne selon la Bible

jeune-bible

Le jeûne se  définit principalement comme le fait de se priver de nourriture pour une raison spirituelle. Pourtant, il ne s’agit pas du simple fait de ne pas manger. Le jeûne est un acte  d’une grande force spirituelle et il est important d’en saisir toutes les dimensions. Comment jeûner, pourquoi le faire, de quoi se priver ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le jeûne.

Qu’est-ce que le jeûne ?

Le jeûne est une privation temporaire de nourriture, et / ou de boisson, ainsi que des penchants, afin de passer du temps dans la présence de Dieu et de se consacrer à la prière et à la méditation  de la Bible. Pour parler de façon spirituelle, le jeûne est le fait de ne plus répondre aux besoins de sa chair pour favoriser sa spiritualité.  Dans l’Ancien Testament,  la loi ne donnait pas d’ordre de jeûner et les mots « jeûner » ou « abstinence » ne se trouvent pas dans la Pentateuque. La première mention d’un jeûne volontaire se rapporte au roi David, refusant de manger lorsqu’il suppliait Dieu de sauver le fils de la femme d’Urie.

Ce que le jeûne n’est pas

  • un régime
  • un marchandage
  • un rite
  • une mode

Pourquoi  jeûner ?

  • pour une requête de prière (Esther 4:16.)
  • pour se repentir (1 Samuel 7:6.)
  • pour se retrouver avec Dieu (Ésaïe 58:4)
  • pour un projet/un souhait communautaire
  • pour obtenir une délivrance, une guérison  (Ésaïe 58:8.)
  • parce que Dieu nous demande de le faire
  • pour se consacrer

Quels sont les différents types de jeûnes dans la Bible ?

Les jeûnes bibliques les plus connus  sont:

-le jeûne d’Esther: pour sauver le peuple juif, Esther  ainsi que sa communauté jeûnèrent pendant trois jours, sans boire ni manger.

-le jeûne  de Daniel: Daniel jeûna quant à lui de façon partielle en ne consommant que des fruits et des légumes durant 21 jours. Il jeûna pour que Dieu lui donne la révélation du rêve du roi, ainsi que pour être délivrer d’héritages ancestraux.

-le jeûne de Jésus: enfin, le jeûne de Jésus dans le désert fut un jeûne de consécration et dura 40 jours.  Son jeûne fut un jeune total car il ne mangea pas durant toute cette période.

De quoi se priver ?

Le jeûne est nécessairement une privation de nourriture et/ou de  boisson.  Il est également préférable d’éviter d’être sur son téléphone ou ordinateur sauf lorsque l’on n’a pas le choix. Le mieux est de le faire dans une période où l’on sait qu’on pourra totalement se consacrer à Dieu.

Comment se comporter durant le jeûne  ?

Le jeûne est un événement solennel où  nous devons aborder  une attitude particulière. Il est ainsi nécessaire de se priver de ses penchants, en évitant de se disputer, de se quereller, d’avoir de vains discours, des gestes menaçants, de se bagarrer, de traiter durement son prochain ou de se quereller, comme l’explique  Ésaïe 58:3-4. Pendant le jeûne, nous devons manifester les fruits de l’Esprit, être  humble, serviable, et charitable. Le jeûne se fait dans la discrétion, vu qu’il n’est pas bon d’en faire la publicité. En effet, Jésus nous recommande dans Matthieu 6:18, de ne pas montrer aux hommes que l’on jeûne. Durant cette période, certains préfèrent « tuer le temps » en regardant la télé ou en faisant le tour des magasins, marchés et boutiques pour que cette journée de jeûne passe très vite !  Mais ce n’est pas ce qu’il est préférable de faire.  Au cours d’un jeûne, il est nécessaire d’augmenter la fréquence de ses prières et sa méditation biblique, en vue de demeurer constamment dans la présence de Dieu. On peut, par exemple, se retirer dans un endroit isolé, loin des distractions, sauf si l’on a des obligations professionnelles, familiales ou administratives.

Quelques exemples bibliques

Néhémie, David, Anna, Paul et Barnabé participaient à des périodes de jeûne normales, c’est-à-dire en s’abstenant de consommer de la nourriture, mais sans se priver d’eau. Moise et Élie ont quant à eux expérimenté des jeûnes surnaturels en se privant de pain et d’eau pendant 40 jours et 40 nuits. Certains de ces jeûnes étaient de nature privée, tandis que d’autres étaient publics : il s’agissait alors d’inviter un groupe ou une nation précise à se joindre à la pratique du jeûne pour que la main du Seigneur agisse. (source:  Les secrets du jeune)

Et après le jeûne ?

Il faut continuer de prier et ne pas relâcher sa vie spirituelle. Certaines personnes arrêtent immédiatement de prier le jour suivant le jeûne pour « se reposer ». Or, c’est une grave erreur que d’abandonner totalement le rythme du jeune, car l’ennemi peut venir dérober ce que vous venez de semer. Il vous faudra donc persévérer dans la foi afin que votre jeûne soit agrée par Dieu. Prêt à jeûner ? N’hésitez pas à consulter nos conseils pratiques pour le jeûne.

More from chretienslifestyle

« Je suivrai Jésus plus tard »: pourquoi vous ne devez plus penser comme cela !

Combien de fois  avons-nous entendu dire: "je suis trop jeune pour être...
Read More

4 Comments

  • Lorsque vous jeûner vous devez entrer dans ce temps comme vous êtes, avec vos problèmes et vos difficultés ou tout autres raisons. N’oubliez pas que vous êtes dans la grâce et que vous vous attendez à la grâce de Dieu!!!
    Si donc vous prenez la décision de faire quelque chose par vous même puis entrez dans le jeûne cela vient de votre propre volonté qui bien souvent provient de la chair.
    Il est important de boire pour éliminer les toxines dans le sang qui provoque les addictions. Ainsi au bout de quelques jours les urines deviennent plus foncés. Si vous ne buvez pas d’eau les reins ne pourront pas fonctionner correctement, les toxines seront non seulement conserver mais leur accumulation provoquera un dysfonctionnement des reins et peut causer des effets irréversibles sur votre santé.
    Au bout de quelques jours, ce qui est essentiel au corps se fera ressentir: la nourriture!
    Cette priorité atteinte aura pour effet de mettre tout ce qui est « secondaire » en arrière plan et provoquera peu à peu une libération… »les chaînes se briseront »
    Le jeûne de nourriture et d’eau que nous trouvons dans le livre d’Esther est particulier et de courte durée puisqu’il était question de vie ou de mort et d’une intervention rapide de Dieu. Ce type de jeûne se trouve donc dans des circonstances bien particulière et ne concerne pas le jeûne commun.

  • Vous vous êtes trompé sur  » ni ne bu » en parlant du jeûne de jésus dans les différent types de jeûnes, l’article affirme le contraire par la suite 😉
    soyez bénis

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *