Interview: Luc Kabanghi, 21 ans mais grand zélé pour Dieu !

luc-kabanghi

Luc Kabanghi est le jeune homme de 21 ans à l’origine de la page Edifications chrétiennes. En Inde pour ses études, cela ne l’a pas empêché à travers des posts très enrichissants d’édifier la francophonie du monde entier. Conseils aux hommes et aux femmes, aux couples, aux jeunes, mais aussi enseignements sur le Saint-Esprit ou les ministères, tous les thèmes y passent. En dépit de son jeune âge, Luc a su développer une connaissance très approfondie de la Parole de Dieu et la partage bien volontiers avec ses abonnés. Chrétiens Lifestyle s’est intéressé à ce jeune homme zélé pour Christ et a réussi à se procurer quelques uns de ses conseils.

Bonjour Luc, peux-tu te présenter rapidement à nos lecteurs ?

Je m’appelle Luc KABANGHI. Je suis étudiant et administrateur de la page Edifications Chrétienne sur Facebook et Instagram. Je réside actuellement en Inde, précisément dans la ville de Bangalore.

Peux-tu nous raconter brièvement ton témoignage ?

Je suis né dans une famille chrétienne. J’ai donc grandi dans les voies de Dieu mais à l’adolescence, je me suis largement égaré. J’allais à l’Eglise pour aller à l’Eglise, je n’écoutais même pas les messages et d’ailleurs je faisais tout pour fuir. Mais en 2013, j’ai commencé à me poser des questions sur Dieu. Je m’intéressais beaucoup aux illuminatis, francs-maçons et tout ce qui était spirituel. En faisant des recherches sur internet, j’étais tombé sur le blog Maranatha21.Blogspot.fr qui parlait de la musique mondaine et des francs-maçons. A partir de là, le Saint-Esprit a commencé à me parler parce que je me disais chrétien mais qu’en même temps, j’étais à fond dans le rap. J’écoutais beaucoup Booba, Koffi, Beyoncé… Mais à la lecture de ce blog, le Saint-Esprit a commencé à pincer mon cœur. Je me sentais impur, souillé, hypocrite et à chaque fois que je réécoutais ces musiques, j’avais la même tristesse dans mon cœur. C’était comme si le Saint-Esprit me disait « tu te dis enfant de Dieu me regarde ce que tu écoutes, les personnes que tu écoutes blasphèment contre Dieu, ils insultent Ton père mais tu continues quand même à les écouter ? ». Il y avait une chanson de Booba que j’aimais beaucoup. Elle s’appelait « Gangster ». Dans cette chanson, Booba dit une phrase insultante sur l’Eglise et chaque fois que je l’entendais, ça travaillait mon cœur. Ca me dégoutait de plus en plus et c’est à partir de là que j’ai décidé d’abandonner ces choses et de marcher avec Dieu .

Tu tiens la page Edifications Chrétiennes. D’où t’es venu l’idée de sa création ?

J’ai toujours aimé partager la Parole. Après ma conversion, j’avais crée quelques pages. La première s’appelait «  Ensemble pour Jésus ». Puis j’ai décidé de créer un compte sur instagram. Au départ, il s’appelait « Jeune, chrétien, épanouis ». Je partageais mais c’était juste un passe-temps. Au bout d’un an,  j’ai commencé à réellement m’investir sur la page. Un jour pendant que je méditais, c’était comme si Dieu m’appelait clairement à partager sur les réseaux sociaux. Juste après, Il m’a donné le nom « Edifications Chrétiennes» tiré d’Ephésiens 4:11-15 avec pour but d’Edifier, d’Exhorter et d’Enseigner afin de nous aider à avancer dans notre marche chrétienne.

Quelles sont tes mentors ou sources d’inspiration pour rédiger tes exhortations ?

Le Saint-Esprit. J’exhorte en fonction de ce qu’Il me met à cœur et de ce qu’Il m’enseigne. Parfois, je partage d’autres posts que je juge édifiants. Mais ce sont à 95% ceux de notre équipe, celle derrière la page Edifications chrétiennes. Nous sommes obligés de chercher Dieu, de prier et de nous laisser inspirer par le Saint-Esprit avant de poster quoi que ce soit.

Tu es jeune et pourtant très engagé pour le Seigneur. Où trouves-tu ce zèle pour Dieu ?

Je le puise en Dieu. Quand je me suis convertis, Dieu m’a vite fait comprendre que j’étais sur la terre pour un but, pour accomplir les bonnes œuvres qu’il a préparées d’avance pour moi et que mon bonheur n’était qu’en Lui. J’ai pris conscience de ma destinée et depuis, je m’y consacre. J’essaie d’éviter les distractions. Chaque jour, je me recommande à sa grâce et je dirais que c’est ce qui me permet de rester zélé et focalisé.

Quels conseils primordiales donnerais-tu aux personnes qui veulent développer une relation dans le Seigneur ? Leurs connaissances spirituelles ?

Je leur dirai de chercher Dieu afin qu’Il les conduise vers l’Eglise qu’il a destinée pour eux, vers leurs pères, leurs mentors à savoir des personnes plus avancées qu’eux, mais aussi vers de bons frères et sœurs en Christ et vers de bons enseignements, car sans enseignements il n’y a pas de croissance. Il faut aussi qu’ils aient cette soif de pouvoir avancer avec Dieu, de mûrir et qu’ils soient prêts à payer le prix de la séparation, de la consécration et de la solitude. Qu’ils n’aient pas peur de passer par des déserts, des épreuves car comme pour Abraham, marcher avec Dieu nous demandera toujours de quitter et d’abandonner certaines choses, de passer par certaines épreuves… Même si c’est pour notre bien, c’est toujours difficile. C’est pourquoi, il faut vraiment avoir les cinq choses mentionnées ci-haut.

Quelles seraient pour toi les trois principales qualités qu’un chrétien devrait avoir ?

L’Amour de Dieu, la soif de Dieu et l’humilité. Beaucoup ont le zèle, la soif de Dieu mais manquent d’humilité pour apprendre, pour aller vers les aînés, vers les personnes plus avancées ou même juste vers les autres frères et sœurs. Ils pensent tout connaitre, tout avoir, toujours avoir raison sur tout. En conséquence, Dieu leur résiste et certaines portes ne s’ouvrent pas.

Face aux péchés et à la tentation, comment fais-tu pour ne pas tomber ? Quels conseils et astuces donnerais-tu aux jeunes pour résister ?

J’essaie de me discipliner le plus possible afin de toujours avoir du temps pour prier, méditer et préserver ma communion avec Dieu. Je fuis les mauvaises fréquentations et les occasions de chute. Je reste focalisé et j’essaie de toujours me trouver quelque chose d’utile à faire. J’ai constaté que plus on manque de choses à faire, plus on s’ennuie, plus le diable vient nous tenter et nous pousser à faire des choses inutiles qui vont ouvrir des mauvaises portes. Les conseils que je donnerais aux jeunes comme moi, c’est de faire pareil et de s’entourer de personnes qui sont elles aussi en feu pour Dieu, qui ont la même vision et qui courent vers le but.  Il nous arrive à tous de tomber d’une manière ou d’une autre, mais avec Dieu, plus tu mûris et avances moins tu tombes et plus tu deviens constant et consistant. Il faut tout simplement avoir cette soif d’avancer, cette détermination pour en finir avec le péché et ne pas se trouver des excuses pour rester au même stade. Parce qu’on peux suivre des enseignements, recevoir des conseils mais toutes ces choses ne valent pas grand chose quand si on affectionne le péché et qu’il nous manque cette soif et cette détermination… Tout dépendra de nous.

En publiant sur les réseaux sociaux, tu as du faire face aux critiques et jugements. Comment les appréhendes-tu ? Comment rester calme face à cela ?

Les critiques font partie de la vie. J’ouvre mes oreilles aux critiques constructives et je ferme mes oreilles aux critiques qui ne servent à rien et qui ont simplement pour but de distraire, provoquer, décourager ou insulter. Et surtout, je me concentre sur ce que Dieu me demande de faire et j’essaie de garder une bonne conscience. Je cours après l’approbation de Dieu. Si Dieu et ma conscience ne me reprochent rien, alors peu importe les critiques. Je reste inébranlable.

Beaucoup de chrétiens te suivent. Comment rester humble et ne pas prendre la grosse tête devant le Seigneur ?

J’essaie de garder une juste opinion de moi-même en ne me prenant pas pour celui que je ne suis pas. Je garde toujours en tête que c’est Dieu qui fait toute chose. Dans ma tête, je me vois comme un simple instrument. J’évite de regarder aux acclamations et aux compliments. J’évite aussi de regarder à ce que Dieu fait au travers de moi, de peur qu’un jour je crois que c’est par mes propres capacités que j’ai fait ces choses. Je fais en sorte de toujours m’examiner et me remettre en question. Pour le reste, c’est Dieu lui-même qui nous fait la grâce de rester humble et de nous réajuster quand l’orgueil monte.

Y’a-t-il des moments où tu es découragé et as envie d’abandonner ? Comment se relever quand c’est le cas ?

Oui, il m’arrive d’avoir envie d’abandonner, mais Dieu merci, je suis bien entouré. Chaque fois que j’ai un problème, je vais en parler avec une personne qui va prier pour moi, m’exhorter un peu… Parfois quand l’âme est abattue, on a juste besoin d’encouragements. Après, je m’appuis toujours sur Ephésiens 2 :10 et je me dis que si je suis sur la terre, c’est pour un but et dans tous les cas je n’ai pas le choix. Mon bonheur se trouve en Dieu. Je prie, me fortifie et par sa grâce, Dieu me relève.

Question couple. Quels conseils donnerais-tu aux jeunes tourtereaux pour ne pas tomber dans l’impudicité ?

Le conseil que je donnerai c’est de toujours garder son cœur afin de ne jamais laisser entrer une graine d’impudicité, des désirs… Une fois que ton cœur est atteint et que dans ton âme tu veux ces choses, ça devient beaucoup plus compliqué donc il faut garder son cœur. Jésus a dit que c’est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les impudicités… Si tu gardes ton cœur et surtout tes INTENTIONS purs, tu rejetteras forcément les mauvaises pensées et les mauvais désirs. Après, il faut aussi se discipliner parce que la chair est faible. Il faut éviter de s’exposer. Chaque personne à sa faiblesse. Connais la tienne et évite ce qui est pour toi une occasion de chute. Par exemple, si tu ne supporte pas les câlins, fuis les câlins. S‘il suffit d’un simple bisou pour réveiller ta chair, évite les bisous. Mais par dessus tout, il faut garder  Dieu au centre de la relation. Notre force nous vient de Lui. Dans le couple, chacun doit rester focalisé sur ce qu’il a à faire: études, travail… Il faut aussi éviter l’oisiveté car qui dit distractions dit tentations. Après, si les deux personnes aiment Dieu, font leurs parts, sont sincères et prêtes à payer le prix, ils vont surement réussir et finiront par être bénis et honorés par Dieu, car Dieu honore ceux qui l’honorent. C’est juste une question de choix même, s’il faut parfois que Dieu fasse un travail en nous.

Quels sont le ou les projets que Dieu t’as mis à cœur ? Un ministère ?

Comme tout enfant de Dieu, le Seigneur m’a réservé un ministère et une mission. Oui, le Seigneur m’a mis des projets à cœur et au temps voulu, je vous le ferai surement connaître.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ, l’Amour de Dieu notre père et la communion du Saint-Esprit notre paraclet soit à jamais mon partage car ça résume tout ce dont j’ai besoin pour la suite.

 

Cet interview vous a plu ? Comme nous, n’hésitez pas à rejoindre Luc sur son compte Instagram personnel, mais aussi et surtout sur la page facebook Edifications chrétiennes et sur le compte Instragram. Bénédictions garanties !

More from chretienslifestyle

Une femme poursuit son église car elle n’aurait pas reçu l’argent promis pour taire sa relation avec le pasteur

Une femme affirmant avoir eu une relation avec le pasteur d'une mégachurch...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *