Impastor: la série qui se moque ouvertement du christianisme et du pastorat

impastor

Avec Black Jesus et aujourd’hui Impastor, les séries blasphématoires sont de plus en plus nombreuses à voir le jour, au grand dam de plusieurs associations chrétiennes américaines qui tirent la sonnette d’alarme.

Diffusée sur la chaîne TV Land, Impastor suit le parcours d’un joueurs toxicomane criblé de dettes qui, dans le but d’échapper à ses créditeurs, vole l’identité d’un défunt pasteur homosexuel et atterrit dans l’église d’une petite commune. Loin d’être un homme de Dieu traditionnel, l’homme dort dehors, fume de la marijuana, profère des injures à tout va et n’hésite pas à se moquer de la foi qu’il est pourtant censé défendre.

L’Association américaine de la famille ainsi que d’autres lobbys chrétiens américains se sont ainsi mobiliser pour déprogrammer la série, n’hésitant pas à faire pression sur les annonceurs de la chaîne, de façon à ce que ces derniers refusent que leurs publicités soient diffusées durant le programme. L’objectif: que la chaîne annule la série, faute d’annonceurs:

« Non seulement la série montre les pasteurs sous un angle négatif, mais en plus, le programme entier est basé sur des mensonges sur le christianisme. De plus, les acteurs ne cessent d’utiliser le nom du Seigneur en vain », a affirmé Monica Cole, membre de One Million Moms. « TV Land a dépassé les limites en dénigrant la foi chrétienne. Nous devons envoyer un message fort à la chaîne car ce genre de programme est insultant et inacceptable ».

Une mobilisation importante, mais malheureusement sans succès, la série en étant aujourd’hui à sa deuxième saison. Néanmoins, certaines enseignes comme la société VTech (jeu pour enfants), a demandé à la chaîne de ne pas diffuser ses publicités durant le programme, la série était en « désaccord avec leur positionnement de marque dite familiale ».

 

More from chretienslifestyle

3 erreurs que font les chrétiens dans leur conception du succès

Dieu veut de façon évidente que nous rencontrions du succès dans nos...
Read More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *