Gironde: un pharmacien suspendu pour refus de vendre des contraceptifs par conviction religieuse

Il dit avoir agi par « conviction religieuse ». Un pharmacien girondin s’est vu provisoirement interdit d’exercer pour avoir refusé de vendre des contraceptifs, a indiqué mardi le Planning familial de Gironde.

« C’est gravissime, on ne peut pas laisser les choses en l’état et la loi doit s’appliquer partout », a déclaré à l’AFP Annie Carrareto, administratrice du Planning familial de la Gironde, confirmant « la suspension pour une semaine » de Bruno Pichon par le conseil de discipline de l’Ordre des pharmaciens.

Bruno Pichon, 38 ans, pharmacien à Salleboeuf, une petite commune de 2.200 habitants située dans l’Entre-deux-Mers, a effectivement confirmé sa suspension mais s’est refusé à tout autre commentaire. L’homme n’en n’est d’ailleurs pas à sa première condamnation. Le pharmacien, avait déja été condamné pour refus de distribution de contraceptifs en novembre 1995. La juridiction européenne avait statué qu’il « ne pouvait faire prévaloir ses convictions religieuses pour justifier ce refus de vente ».

SOUTENIR CHRETIENS LIFESTYLE

Chrétiens lifestyle est un magazine indépendant qui ne reçoit aucun financement ni aide. Vous avez à coeur de soutenir notre équipe et de participer au développement de nos projets futurs ? Vous avez la possibilité de faire un don à notre rédaction en cliquant ICI. Merci pour votre soutien continuel !