Gironde: un pharmacien suspendu pour refus de vendre des contraceptifs par conviction religieuse

Il dit avoir agi par « conviction religieuse ». Un pharmacien girondin s’est vu provisoirement interdit d’exercer pour avoir refusé de vendre des contraceptifs, a indiqué mardi le Planning familial de Gironde.

« C’est gravissime, on ne peut pas laisser les choses en l’état et la loi doit s’appliquer partout », a déclaré à l’AFP Annie Carrareto, administratrice du Planning familial de la Gironde, confirmant « la suspension pour une semaine » de Bruno Pichon par le conseil de discipline de l’Ordre des pharmaciens.

Bruno Pichon, 38 ans, pharmacien à Salleboeuf, une petite commune de 2.200 habitants située dans l’Entre-deux-Mers, a effectivement confirmé sa suspension mais s’est refusé à tout autre commentaire. L’homme n’en n’est d’ailleurs pas à sa première condamnation. Le pharmacien, avait déja été condamné pour refus de distribution de contraceptifs en novembre 1995. La juridiction européenne avait statué qu’il « ne pouvait faire prévaloir ses convictions religieuses pour justifier ce refus de vente ».

More from chretienslifestyle

7 raisons pour lesquelles vous ne devez pas avoir peur de partager votre foi

«Je ne sais pas quoi dire»,  «Ils n'ont pas l'air très ouverts à...
Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *