12 fausses doctrines qui prolifèrent dans l’Eglise

stop-hand

Avant de les quitter, le Seigneur Jésus a averti ses disciples de ce qui caractériserait la fin des temps: la séduction des chrétiens, l’apostasie et surtout les nombreuses dérives spirituelles dont certains faux prophètes seraient à l’origine. La Bible nous met en garde contre les fausses doctrines qui égarent aujourd’hui un grand nombre de brebis. En voici une liste non exhaustive.

1)L’évangile de prospérité (Luc 12:15)

Cette doctrine très en vogue aux Etats-Unis est axée principalement sur les bénédictions, les richesses et les possessions matérielles. Grossièrement, les églises et serviteurs prônant l’évangile de prospérité axent leurs sermons sur les finances et n’hésitent pas à monnayer dons, prières et bénédictions afin d’enrichir leur ministère. Donnez-leur 100€ et vous observerez un miracle financier sur votre compte avant la fin du mois. Donnez-leur 5000€, et là vous toucherez le jackpot: Dieu effacera toutes vos dettes !

2) La pensée positive (Philippiens 4:8)

Tout droit venue du New Age, elle consiste à attribuer à nos pensées, la capacité de créer tout ce que notre imaginaire peut souhaiter. Avant même de croire en Dieu, vous devez croire vous et en vos compétences, car vous avez le pouvoir de tout accomplir. Il suffit de chercher cette force en vous et de la déclencher ! Elle s’appuie notamment sur l’épisode biblique où Abraham a dû  »voir » la terre promise avant de l’obtenir.

3) Le  »Kingdom now » (Jean 18:36)

Cet évangile prône que le royaume est déjà là (sur la terre) et que nous devons d’ors et déjà régner ici bas, ce qui est contraire aux paroles de Christ qui a déclaré que son royaume n’était pas de ce monde.

4)L’évangile de la déité de l’homme (2 Corinthiens 4:7)

Ce faux évangile affirme que l’homme est un dieu. Cette doctrine s’appuie sur le passage du Psaumes 82:6:  »J’avais dit: vous êtes des dieux ». Selon cette doctrine, l’homme ne peut pas être sujet à la maladie ou à la faiblesse. Si l’homme est un Dieu, alors il n’a plus besoin de dépendre de son Créateur.

5)La négation de la déité de Jésus-Christ (Hébreux 1:13)

… Et du fait qu’Il soit le Fils de Dieu. Jésus serait un prophète ou un simple chef des anges (chez les témoins de Jéhovah par exemple).

6)La bénédiction de Toronto (2 Corinthiens 11:4)

La bénédiction de Toronto a beaucoup fait parlé d’elle et est encore aujourd’hui, source de nombreux débats. Ce mouvement est né d’un faux réveil avec des manifestations fortement étranges (faux miracles, faux Saint-Esprit, des gens qui tombent à la renverse, qui font des cris d’animaux ou se comportent de manière indécente dans l’église). La Bible affirme clairement que beaucoup d’esprits démoniaques sont capables de se faire passer pour le « Saint-Esprit ».

7)La dernière vague (Mathieu 24:24)

C’est un évangile axé sur une fausse gloire de Dieu, avec l’apparition de dents en or dans la bouche de certaines personnes, d’huile sur les murs, ou de paillettes d’or dans l’assemblée.

8)Servir avec les anges (2 Corinthiens 11:4)

Selon cette doctrine, nous serions appelés à exercer avec les anges, à entrer en contact avec eux afin qu’ils puissent nous aider dans le ministère. Or, la Bible affirme de façon claire que les anges sont au service exclusif de Dieu et ne se soumettent qu’à Lui. Autrement dit, ils ne peuvent pas communiquer avec nous sans que Dieu ne l’ait ordonné. Les anges ne sont pas des hommes; Ils ont des missions bien spécifiques qui se distinguent de nos ministères.

9) Le fait de sortir en esprit (Zacharie 12:1)

Le voyage astral (dédoublement) est le mot qui désigne la sortie du corps physique pour explorer d’autres dimensions. Certains ministères enseignent ainsi aux chrétiens qu’il est possible de sortir en esprit pour être à égalité avec le Diable. Pourtant, 1 Thessaloniciens 5:23 déclare: « que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus Christ ! ». Sortir en Esprit de soi-même n’est en rien biblique.

10)Des Bibles revisitées (Apocalypse 22:18)

Des ministères influents n’hésitent pas à réécrire leur propre Bible selon leur pensée et leur propre interprétation. La raison: Dieu leur en aurait donné l’ordre. Pourtant, Dieu ne peut pas contredire sa Parole dans laquelle Il affirme clairement que nous ne pouvons ni ajouter ni retrancher quoi que ce soit à la Bible.

11) L’impossibilité de réels miracles (Marc 16:17)

Certains affirment que le Saint-Esprit et les miracles étaient pour le temps des apôtres et que par conséquent, tous les acte miraculeux ayant lieu aujourd’hui ne seraient pas de Dieu. Or Jésus a affirmé en Marc 16:17  »voici les signes et les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru » en parlant des croyants de tous les temps.

12) La négation du ministère de la délivrance (Luc 10:19)

Jésus Christ a guéri les malades et chassé des démons , y compris de personnes dans les synagogues, l’équivalant de nos églises actuelles. La délivrance n’est pas obsolète. Un chrétien peut être lié par des esprits impurs et il peut en être délivré au nom de Jésus.

 

 

More from chretienslifestyle

Le secrétaire d’État américain accuse l’État islamique de génocide contre les chrétiens d’Orients

Lors d'une conférence de presse, John Kerry, secrétaire d'Etat américain a accusé...
Read More

2 Comments

  • L’homme est un dieu avec le D minuscule et non un Dieu. En conclusion, l’homme n’est pas Dieu… dieu avec le d minuscule est un terme à distinguer de Dieu. Le sens que l’on donne de  »dieu »en parlant de l’homme est sa capacité à dominer la terre et tous les êtres vivants qui la composent depuis la Genèse (ch1 v28). L’homme domine la terre et Dieu domine sur les hommes tout en leur laissant un libre arbitre sur la terre. Dieu est au dessus d’eux malgré tout. Dieu a donc fait de l’homme un dieu (d minuscule) sur la terre et maître de celle-ci. Le d minuscule symbolise bien ici son infériorité vis a vis de Dieu le Créateur et donc symbolise sa capacité à ne pas échapper à la maladie et la mort. De plus, l’homme a acquis de la connaissance du bien et du mal. L’homme est donc un dieu mais pas Dieu! À méditer (genèse)

  • Pour la Bible revisitée, je pense que vous parler de la BJC. Pour ma part je l’ai et il n’y a quasiment pas de différence, entre la OST ou la MARTIN. Vous devriez les comparer, car le frère n’a pas réécrit la Bible à sa sauce :).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *