Tout savoir sur le baptême d’eau

Le baptême d’eau est l’un des fondements de la foi chrétienne,  car c’est une ordonnance  formulée par Jésus de façon claire et précise. En Matthieu 28:19, Il déclare : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit». Par cette instruction, nous comprenons que le baptême d’eau n’est pas une recommandation, mais un commandement que chacun se doit d’observer. Ainsi, quelle est la symbolique de cet acte ? Quand faut-il prendre son baptême et surtout, suffit-il de se baptiser pour être sauvé ? Voici tout ce que vous devez savoir sur le baptême.

Qu’est-ce que le baptême d’eau ?

Le baptême est un rite qui consiste à plonger la totalité du corps dans l’eau (par immersion). Cet acte symbolise la  nouvelle naissance du  chrétien. La Bible nous présente deux sortes de baptêmes, l’un avant Jésus, et l’autre après Son  baptême. Le premier était pratiqué dans l’Ancien Testament. Les Juifs baptisaient en effet les prosélytes afin de montrer qu’ils avaient été purifiés.  Jean-Baptiste baptisait également les gens avant même l’arrivée de Jésus, afin de les convaincre du péché. Cependant, ce baptême qui représentait la repentance, n’est pas le même que le baptême imposé par Christ. La signification du dernier est plus grande.

Que symbolise-t-il ?

Le baptême chrétien représente symboliquement la mort, l’ensevelissement et la résurrection de Jésus-Christ (Romains 6 : 3-11). L’immersion dans l’eau représente également la mort de notre « ancien nous », et la sortie de l’eau, le renouvellement de notre nature. Après avoir été baptisés, nous entrons dans une nouvelle vie de sanctification et de lumière aux côtés du Seigneur. Comme le dit l’apôtre Paul, une sorte de nouvelle vie s’offre à nous. C’est aussi le moyen par lequel une personne témoigne publiquement de sa foi et de sa décision d’être un disciple de Jésus-Christ. En résumé, le baptême est un témoignage extérieur du changement intérieur qui s’est produit dans notre vie.

 « Nous avons donc été ensevelis avec lui par le baptême en sa mort, afin que, comme Christ est ressuscité des morts par la gloire du Père, de même nous aussi nous marchions en nouveauté de vie. » Romains 6:4

Par quel nom baptiser ?

En Matthieu 28:19, Jésus enseigne que le baptême doit se faire au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Aucun nom de prophète, de pasteur, d’évangéliste ou de serviteur ne doit être ajouté.

Pourquoi se baptiser ?

Notre modèle parfait est Jésus, et si nous devons être baptisés, c’est tout d’abord pour suivre son exemple.  En effet, Jésus Lui-même a reçu le baptême par Jean-Baptiste !  Il est évident qu’Il n’en avait pas besoin: Jean-Baptiste lui-même semblait perplexe face à cet acte du Seigneur. Pourtant, Jésus lui a répondit:  « Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste« . Nous comprenons ainsi qu’Il s’est fait baptiser pour nous montrer que c’est le devoir de chacun d’entre nous. Il le confirme d’ailleurs par la suite en faisant du baptême d’eau une ordonnance (Jean 4:1-2), et en baptisant lui-même les gens à son tour (Jean 3 : 22-23). Nous nous baptisons donc par obéissance au Seigneur.

Quand faut-il demander le baptême ?

Le baptême doit avoir lieu après la conversion. Cependant, ce n’est pas un acte à prendre à la légère. Il faut avoir reçu des bases doctrinales solides et être véritablement prêt à marcher en nouveauté de vie. C’est pourquoi, nous vous conseillons d’attendre d’avoir un minimum de maturité spirituelle avant de prendre votre baptême. Soyez sûrs de votre choix car c’est un véritable engagement que vous prenez devant Dieu. Nous voyons beaucoup de jeunes convertis prendre leur baptême d’eau rapidement après leur conversion, mais adopter une conduite dépourvue de principes et finir par retourner dans le monde. C’est pourquoi nous croyons qu’il ne faut pas se baptiser trop tôt, sans avoir été enseigné et pris véritablement conscience de cet acte. Par ailleurs, notez que c’est à vous de demander votre baptême quand vous êtes prêts, et non à quelqu’un de vous imposer une date ou de vous inscrire sur une liste sans votre consentement.

Par qui doit-on être baptisé ?

Tous les disciples de Jésus-Christ ont la possibilité de baptiser les autres, mais nous vous recommandons de le faire auprès d’autorité spirituelle. On ne se baptise pas tout seul !

Est-il obligatoire de se baptiser ?

Se baptiser n’est pas une option. C’est un commandement. Nous devons donc obligatoirement passer par les eaux du baptême. Beaucoup de ceux qui affirment qu’il n’est pas obligatoire, prennent en exemple le voleur sur la croix. Ce dernier demanda juste avant de mourir si Jésus voulait bien l’emmener au ciel, et le Seigneur accepta, alors que ce dernier n’était pas baptisé. Notons ici le contexte: il y a avait urgence, et envisager le baptême n’était absolument pas possible.  Si ce voleur avait pu se baptiser, il l’aurait fait. Mais cette possibilité ne lui était pas offerte. Contrairement à ce voleur à l’article de la mort, nous n’avons aucune excuse pour ne pas prendre le baptême. Alors faisons-le afin d’officialiser notre engagement envers Dieu.

Le baptême d’eau sauve-t-il ?

Attention ! Bien que le baptême d’eau  soit une preuve de notre engagement envers Dieu, il ne nous garantit pas une place au ciel. Si vous vous baptisez dans l’optique de continuer à vivre dans le péché par la suite, ne pensez pas hériter du paradis. Comme dit dans la Parole, nous sommes sauvés par notre foi et non par nos actes.

Qu’en est-il du baptême des enfants ?

Dans la Bible, le baptême des enfants n’est absolument pas évoqué et ce pour une raison logique: c’est un engagement personnel post-conversion. Or, un enfant n’a pas conscience du bien et du mal. Un bébé lorsqu’il est baptisé, ne prend pas cet engagement de son propre choix. Le sens du baptême indique que la personne concernée est assez adulte pour prendre sa décision.  Ainsi, le baptême des nourrissons n’est pas valide devant Dieu.

Et après le baptême ?

Le baptême d’eau n’est pas une finalité, mais le début d’une vie nouvelle dirigée par le Saint-Esprit. Après avoir été baptisé, il vous faudra mener une vie différente de celle que vous aviez dans le passé, marcher dans la sanctification, chercher à entretenir votre relation avec Dieu et suivre le modèle par excellence, Jésus. En dépit des épreuves qui se dresseront sur votre chemin, vous devrez faire preuve de persévérance et passez du temps dans la prière pour aspirer aux bénédictions spirituelles que le Seigneur vous réserve.

More from chretienslifestyle

10 versets sur l’argent

"C’est à moi qu’appartient tout l’argent et tout l’or. Voilà ce que...
Lire la suite

2 Comments

  • Bonjour,
    Je suis d’accord avec vous mais pourquoi alors avez vous posté sur Facebook les baptêmes d’enfant de Joel Osteen ???!! quand vous écoutez les enfants parler, ils disent que le baptême c’est la nouvelle naissance et le lavage des péchés ! Ce n’est pas biblique.
    Il faut être né de nouveau au préalable et avoir ses péchés lavés par le SANG de Jésus et non par les eaux du baptême ! Le baptême, n’est que symbolique, c’est juste le témoignage au monde de ce qui s’est passé en nous : la repentance et la foi au sacrifice de Jésus ! Il n’y a rien de magique dans les eaux du baptême !
    Dans l’image d’un enfant qui naît, le baptême n’est que l’acte de naissance une fois l’enfant né. C’est juste une étape du salut (Marc 16/16), si on a raté la première étape qui est d’être né de nouveau par le sang de Jésus alors on n’est pas sauvé par le baptême.
    Romains 6 parle du baptême en la mort de Christ, ce qu’il voulait dire c’est : vous qui avez été baptisés d’eau, c’est parce que vous avez été baptisé en la mort de Christ. Et le baptême en la mort de Christ (et la résurrection en Christ) c’est la nouvelle naissance effectuée (selon Jésus en Jean 3/5) par l’eau de la Parole (1Pierre 1/23, Jacques 1/18) et l’Esprit (1Corinthiens 12/13 version anglaise King James). L’Esprit, à travers notre foi en la Parole, nous a plongé dans le corps de Jésus, en son sang, afin de faire partie du corps spirituel de Jésus, d’avoir l’union spirituelle avec lui, avant d’être baptisé d’eau. Puis c’est lors du baptême d’eau que nous appartenons officiellement au corps de Jésus, c’est-à-dire aux yeux de l’Eglise et à la face du monde.
    C’est ce que vous dites en gros dans votre article, mais ce n’est pas ce que fait Joel Osteen quand on entend parler ces enfants.
    Que Dieu vous bénisse et vous garde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *